Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après l'accident de Millas, le souvenir d'Allinges : "les familles revivent le drame qui était le leur"

-
Par , France Bleu Isère

L'accident mortel à un passage à niveau de Millas rappelle le drame d’Allinges, en Haute-Savoie. C'était en 2008. L'avocat grenoblois Denis Dreyfus représentait l'association Sourire des Anges au moment du procès. Denis Dreyfus était l’invité de France Bleu Isère ce jeudi.

Denis Dreyfus
Denis Dreyfus © Radio France - Luc Chemla

Le 2 juin 2008, 7 collégiens étaient tués lors d'une collision entre un train et un car à Allinges en Haute-Savoie.  L'accident s'était produit à un passage à niveau. Avec le drame de Millas, où une collision entre  un car et un train a fait six morts, « les familles revivent le drame qui était le leur » souligne Denis Dreyfus. L'avocat note des « similitudes » entre les deux catastrophes il appelle également à la « prudence » concernant les responsabilités dans cette nouvelle affaire. 

Denis Dreyfus

Dans le cas d'Allinges, un procès avait eu lieu en 2013 : « il a fait honneur à notre justice grâce à la qualité du président. Il a su être à l’écoute, et a pu apporter une réponse qui n’a pas été contestée. » Alors avocat de l’association des familles des victimes, Sourire des Anges, Denis Dreyfus a été à l’origine du déplacement du tribunal sur les lieux du drame. À ce sujet il estime que « la reconstitution fut utile mais insupportable pour les familles. C’est une quête de vérité et quand la justice sort de ses palais et va à proximité de l’humanité, celle-ci est gagnante. »

Le conducteur du car avait été condamné, de même sur la SNCF et RFF (réseau ferré de France). Le procès avait notamment permis de mettre en lumière la dangerosité du passage à niveau d'Allinges. Denis Dreyfus reconnaît que depuis, il y a eu «  de gros progrès » et  « un véritable travail commun entre l’association des victimes et la SNCF ». 

Le temps de l'écoute et de l'humanité

Dans le cas d'Allinges, il s'est écoulé cinq ans entre l'accident et le procès . L'enquête sur le drame de Millas « prendra du temps selon l'avocat. Il va y avoir une expertise portant à la fois sur la technique, les victimes, la conductrice du car. » Mais ce temps est utile pour les familles, poursuit Denis Dreyfus : « il faut du temps pour que la justice prenne le temps de l’écoute et de l’humanité. »

Choix de la station

À venir dansDanssecondess