Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une Seynoise plaide la cause de son fils auprès du président Macron à Brégançon

dimanche 12 août 2018 à 19:50 Par Sarah Nedjar, France Bleu Provence

Béatrice Gallay a été reçue ce samedi par Emmanuel Macron au fort de Brégançon (Var). Elle se démène depuis deux ans et demi pour que son fils, Thomas, condamné à quatre ans de prison au Maroc, soit rapatrié.

Thomas Gallay, le fils de Béatrice Gallay, est emprisonné depuis plus de deux ans au Maroc
Thomas Gallay, le fils de Béatrice Gallay, est emprisonné depuis plus de deux ans au Maroc - Béatrice Gallay

Bormes-les-Mimosas, France

"Une tentative désespérée" résume Béatrice Gallay. Elle se sent reconnaissante envers le président de la République qui l'a reçue une trentaine de minutes ce samedi 11 août. Cette Seynoise se bat depuis deux ans et demi pour que son fils, Thomas, soit rapatrié vers la France. Il purge en ce moment une peine de quatre ans d'emprisonnement au Maroc, accusé d'appartenance à une cellule terroriste

Il avait été interpellé en février 2016 lors d'un coup de filet antiterroriste pour avoir plusieurs fois donné de l'argent à un homme qui se serait par la suite radicalisé. L'ingénieur de 37 ans clame son innocence, et sa mère plaide sa cause depuis la France.

Appel au secours

Ce samedi 11 août, la mère de Thomas est arrivée dans la matinée devant les grilles du fort de Brégançon avec une pancarte où était inscrit en capitales "Secours pour Thomas, otage au Maroc". "J'ai eu plaisir à la rencontrer, mais j'aurais franchement préféré ne pas avoir à le faire dans ces circonstances", regrette Béatrice Gallay.

"Ca me redonne de l'espoir." 

Vers 18 heures, les grilles se sont ouvertes. Emmanuel Macron lui a accordé un entretien où il s'est montré "très à l'écoute" selon les mots de la mère. "Je lui fais confiance, ça me redonne de l'espoir, il m'a dit qu'il s'en occuperait personnellement", conclut Béatrice Gallay, rassurée par cette rencontre.