Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une simulation d'attaque terroriste est en cours à Guéret

-
Par , , France Bleu Creuse

Pas de panique, il ne s'agit que d'un exercice ! Par le biais d'un scénario fictif, la préfecture teste l'organisation et la rapidité des forces de l'ordre et de secours en pareilles circonstances.

Policiers et pompiers se sont positionnés aux abords de l'espace André Lejeune à Guéret
Policiers et pompiers se sont positionnés aux abords de l'espace André Lejeune à Guéret © Radio France - Clément Conte

Guéret, France

Depuis 14 heures, ce jeudi après-midi un exercice de sécurité civile se déroule à Guéret. Policiers, gendarmes, pompiers et Samu sont mobilisés autour d'un scénario fictif : une attaque terroriste. Des lycéens de Louis-Gaston Roussillat et des étudiants de l'Institut des soins infirmiers jouent les figurants et les fausses victimes. 

Un scénario évolutif

L'attaque a démarré place Bonnyaud à Guéret à 14h. Selon un témoin, un figurant, l'assaillant aurait crié "Allah akbar". Une personne aurait été tuée et une autre blessée. L'homme aurait ensuite pris la fuite, direction la salle André Lejeune où une prise d'otage en cours. Une cinquantaine de personnes se trouveraient à l'intérieur, toujours selon ce scénario fictif. 

L'exercice se déroule entre la place Bonnyaud et l'avenue René Cassin. Des restrictions de circulations ont été mises en place à proximité des sites concernés par cette simulation. Elle devrait se terminer à 16h30.

Le bilan provisoire de cet exercice fait état de 11 morts et d'une vingtaine de blessés fictifs. Au total, l'exercice a mobilisé près de 200 personnes dont 46 pompiers, 28 gendarmes, 26 policiers et cinquante figurants.