Faits divers – Justice

Une simulation d'attentat de grande ampleur mardi 18 octobre au stade de la vallée du Cher, à Tours

Par Boris Compain, France Bleu Touraine mardi 18 octobre 2016 à 6:00 Mis à jour le mardi 18 octobre 2016 à 7:42

La simulation d'attentat au stade de la vallée du Cher va mobiliser tous les services de secours d'Indre-et-Loire (image d'illustration)
La simulation d'attentat au stade de la vallée du Cher va mobiliser tous les services de secours d'Indre-et-Loire (image d'illustration) © Maxppp - Maxppp

Un exercice de sécurité civile avec nombreuses victimes (NOVI) a lieu mardi 18 octobre, à partir de 17H, au stade de la vallée du Cher. Des centaines de figurants vont simuler une attaque terroriste pendant un match de football.

Pas d'affolement si vous voyez passer beaucoup de véhicules de secours aux abords du stade de la vallée du Cher, à Tours, à partir de 17H, mardi 18 octobre.

La préfecture d'Indre-et-Loire organise un exercice de grande ampleur. Le scénario est celui d'un attentat pendant un match de football.

Des centaines de figurants pour un exercice encore jamais réalisé en Indre-et-Loire

200 élèves-infirmières vont être figurantes, pour jouer le public, puis les victimes. A partir de l'attaque du faux terroriste, mobilisation immédiate des secours : le GIGN, la police, la gendarmerie, les pompiers, les urgences du CHU Trousseau.

Vous allez donc entendre beaucoup de sirènes, et voir passer beaucoup de véhicules des forces de l'ordre. Certaines routes autour du stade pourraient être coupées : les magasins du centre commercial des Atlantes ont été prévenus.

Les secouristes vont devoir gérer en même temps les victimes et le risque de sur-attentat

Il y a tous les ans, un exercice de sécurité civile simulant de nombreuses victimes (un accident de train, par exemple, l'an dernier) mais c'est la première fois qu'un attentat est simulé. Un exercice particulier, puisque cette fois, les secouristes vont devoir gérer le risque de sur-attentat, autrement dit, un deuxième attentat qui les viserait, eux, pendant qu'ils aident les blessés

La simulation débute vers 17H. Elle se poursuivra sans doute jusqu'à plus de 22H.

Partager sur :