Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une structure de la CCI incendiée à Grenoble

samedi 15 septembre 2018 à 15:49 Par Nicolas Joly, France Bleu Isère

Une installation mobile de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Grenoble a pris feu dans la nuit de vendredi à samedi, en plein centre-ville. Personne n'a été blessé par les flammes dont la cause est encore inconnue.

Le "Shop tour connecté" est parti en fumée dans la nuit de vendredi à samedi
Le "Shop tour connecté" est parti en fumée dans la nuit de vendredi à samedi © Radio France - Nicolas Joly

Grenoble, France

Les agents de la Chambre de Commerce et d'Industrie tentent de déchiffrer un message inscrit dans les cendres du "Shop Tour connecté". En vain. Dans la nuit de vendredi à samedi, entre minuit et une heure du matin, les flammes ont emporté ce stand qui devait servir à présenter des produits high-tech aux commerçants du centre-ville. "On voulait que ce soit un moyen de regarder vers l'avenir et de dire que les magasins de sont pas morts. Quand on voit son état c'est sûr que c'est décourageant", soupire Emmanuelle Rivière, chargée de communication de la CCI, devant les restes du stand.

Le personnel de la CCI a constaté les dégâts le matin même - Radio France
Le personnel de la CCI a constaté les dégâts le matin même © Radio France - Nicolas Joly

Un incendie volontaire ?

Pour les employés de la CCI, difficile de croire que ce feu soit le fruit d'un accident. "La structure était vide, il n'y avait pas de combustible ou de matériel qui puisse être source de flammes", indique Emmanuelle Rivière. Pour Joris, qui travaillait sur le stand, difficile d'imaginer les raisons d'un tel acte : "Le fait qu'il y ait quelque chose de nouveau ? La volonté de détruire par plaisir ? C'est un stand qui était à destination des commerçants donc peut-être qu'l s'agit d'une provocation dans ce sens ? En tout cas on va réfléchir et tout faire pour rebondir."

Le dispositif mobile devait se déplacer dans tout le département pour présenter des nouvelles technologies à destination des commerçants - Radio France
Le dispositif mobile devait se déplacer dans tout le département pour présenter des nouvelles technologies à destination des commerçants © Radio France - Nicolas Joly