Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une surveillante agressée à la prison de Valence pour des cigarettes

lundi 10 août 2015 à 11:05 - Mis à jour le lundi 10 août 2015 à 11:10 Par Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme Ardèche

L'agression s'est produite dimanche soir à la prison de Valence dans la Drôme. Selon le syndicat UFAP-UNSa Justice, un détenu s'est emporté alors qu'on lui refusait la possibilité d'obtenir des cigarettes.

La prison de Valence
La prison de Valence © Stéphane Milhomme - Radio France

Une nouvelle agression s'est produite dimanche vers 18 heures à la maison d'arrêt de Valence dans la Drôme. Selon le syndicat UFAP-UNSa Justice, un détenu "bien connu des personnels comme étant colérique, imprévisible et violent" exigeait que "l'administration lui offre des cigarettes" .

Devant le refus des surveillants , l'homme a totalement "disjoncté" , a bousculé le gradé avant de porter deux violents coups de poing au visage d'une surveillante , affectée à Valence depuis le mois de juin.

La femme a été transportée à l'hôpital de Valence pour être soignée. L'agression a entraîné une incapacité totale de travail d'un jour. La surveillante a déposé plainte pour violence sur une personne dépositaire de l'autorité publique . L'administration pénitentiaire, de son côté, a engagé une procédure disciplinaire à l'encontre du détenu.

"Les détenus se sentent pousser des ailes"

Sylvain Royère, représentant syndical.

Ce n'est pas le premier incident dans cette prison de l'avenue de Chabeuil. Début juillet, un surveillant avait déjà été roué de coup par un détenu pour des cigarettes. Quelques jours plus tard, un de ses collègues avait reçu de violents coups dans les côtes après avoir demandé à un prisonnier de se calmer.

Cette situation n'est plus tenable pour Sylvain Royère, représentant régional du syndicat UNFAP-UNSa Justice. Et ces agressions n'arrangent en rien les problèmes d'effectif du personnel pénitentiaire . "A force d'avoir des surveillants qui se font frapper, ils partent en arrêt de travail et ça devient compliqué ", explique-t-il. "On a plus personne pour venir travailler dans l'établissement ". En détention, ils sont trois surveillants pour quelques 160 détenus .

Pire, les prisonniers profiteraient du sous-effectif des surveillants pour semer le trouble . "Les détenus voient bien qu'ils ne sont que trois et ils se sentent pousser des ailes ", confie Sylvain Royère. "Il faut que les prisonniers qui agressent les surveillants soient transférés . On ne demande pas la lune, simplement de venir travailler sans avoir peur de ne pas rentrer le soir auprès de nos familles ".

Prison agression SON 2

Cet automne, les détenus de la maison d'arrêt de Valence seront tranférés dans un nouvel établissement pénitentiaire ultra moderne, sur les hauteurs de la ville.

A LIRE AUSSI : Le seuil d'alerte de surpopulation carcérale est franchi à la prison de Valence