Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une surveillante de la prison de Saran incarcérée : elle est soupçonnée de corruption passive

Une surveillante de la prison de Saran, près d'Orléans, aurait accepté de faire passer des marchandises et de la drogue à un détenu, en échange de parfum, d'un bijou et d'une robe fournis par la sœur d'un détenu. Cette femme de 24 ans est incarcérée, en attendant son procès le 5 juin.

Prison de Saran (Loiret)
Prison de Saran (Loiret) © Radio France -

Saran, France

Une surveillante du centre pénitentiaire de Saran, près d'Orléans, est soupçonnée de corruption passive. Placée en garde à vue, cette femme de 24 ans est incarcérée, en attendant d'être jugée le 5 juin prochain. Elle est poursuivie pour "corruption passive, sollicitation ou acceptation d'avantage par personne dépositaire de l'autorité publique", mais aussi pour" remise ou sortie irrégulière de correspondance, somme d'argent ou objet de détenu par personne chargée de la surveillance de détenus". Les faits auraient été commis entre le 1er juillet 2018 et la mi-mai.

En échange d'un parfum, d'un bijou et d'une robe

Cette surveillante de prison aurait accepté de faire passer à un détenu un téléphone portable, de l'alcool et de la résine de cannabis. En échange, la sœur du détenu lui aurait donné du parfum, un bijou et une robe. À l'issue des gardes à vue, le trio devait être jugé ce mercredi en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel d'Orléans, mais les trois prévenus ont demandé un délai pour préparer leur défense. 

Le trio est derrière les barreaux

En attendant l'audience du 5 juin, les deux femmes ont été placées en détention provisoire. La sœur du détenu, âgée de 40 ans, sera jugée pour corruption active, entre autres. Et le détenu, un homme de 32 ans, reste en prison et comparaîtra pour corruption active et recel de bien provenant d'un délit.