Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une table de deuil à Orange pour 53 victimes de la route

mercredi 16 mai 2018 à 18:12 Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse

Cinquante trois assiettes pour ceux qui ne sont plus à table: le collectif Justice Pour Les Victimes De La Route avait installé une table d'hommage aux morts sur les routes de Vaucluse l'an passé. Le collectif demande que les délinquants de la route soient condamnés à intervenir dans les morgues.

L'immense table des 53 victimes de la route dressée en centre ville d'Orange
L'immense table des 53 victimes de la route dressée en centre ville d'Orange © Radio France - Philippe Paupert

60 Spear St #1100, San Francisco, CA 94105, États-Unis

À Orange, une immense table noire était dressée mercredi prés d'un rond point du centre ville : cinquante trois assiettes avec les noms des cinquante trois personnes tuées sur la route en Vaucluse l'an passé.  Le collectif Justice Pour Les Victimes De La Route voulait sensibiliser les passants et surtout les automobilistes à l'augmentation de la délinquance routière. 

Choquer les délinquants de la route dans les morgues

Le collectif demande des peines de prison ferme pour les auteurs d'accidents de la route. Nadine Carbonnel suggère que _"les délinquants de la route fassent de_s travaux d’intérêt général dans les morgues pour habiller les personnes qu'ils ont tués. Ça les choquerait. Ou qu'ils aillent dans les hôpitaux ou des centre de rééducation parce qu'il n'y a pas que des tués, il y a aussi des victimes qui gardent des handicap à vie".

Nadine Carbonnel "pourquoi ne pas choquer les délinquants avec des TIG à la morgue?"

Rouler à 80 km/h pour ne pas oublier Alexie, Sandra, Gaëtan, Emilie, Justine... 

Cinquante trois assiettes sont posée sur la nappe de deuil avec les prénoms et âge des victimes. Marie Jo Di Benedetto a perdu sa fille dans un accident à Orange en 2012.  Elle défend l'abaisssement de la vitesse à 80 km/h pour que chacun comprenne qu'il "n'est pas propriétaire de la route mais qu'il doit la partager et respecter les autres usagers."

Le 13 juin prochain le Collectif Justice Pour Les Victimes De La Route manifestera à Paris pour demander le renforcement des sanctions pour les délinquants de la route.

Marie Jo Di Benedetto "rouler à 80 km/h et ne pas être propriétaire de la route"

Dans chaque assiette, le prénom et l'âge de ceux et celles qui manquent à table - Radio France
Dans chaque assiette, le prénom et l'âge de ceux et celles qui manquent à table © Radio France - Philippe Paupert