Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une tête de renard découverte accrochée à un arbre dans un village du Doubs

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Le village de Lombard, dans le Doubs, est traversé par un certain émoi depuis la découverte d'une tête de renard accrochée au bord d'un chemin, ce mercredi. Les associations de défense des animaux s'insurgent et le maire appelle au calme.

Renard (photo d'illustration).
Renard (photo d'illustration). © AFP - ILYA NAYMUSHI/SPUTNIK

L'image choque et fait réagir sur les réseaux sociaux : cette photo d'une tête de renard mort accrochée à un arbre, découverte ce mercredi dans le village de Lombard, dans le Doubs. C'est une habitante de la commune qui a trouvé la gueule de l'animal, exposée sur un chemin communal, le long d'un jardin, d'après le maire. 

Cet acte est inadmissible" - Philippe Edme, le maire de Lombard

Depuis, la tête a été retirée et la mairie tente de comprendre qui a fait ça et les raisons de ce geste. Le maire, Philippe Edme, condamne fermement cet acte et promet de ne pas en rester là. En même temps, il aimerait que cette affaire "ne prenne pas des proportions démesurées."

Des associations de défense des animaux comme Humanimo dénoncent aussi cette scène et pointent directement du doigt les chasseurs, alors que l'auteur de cet acte reste pour l'instant inconnu.

Humanimo demande aux Internautes d'envoyer des messages à la mairie pour dénoncer la situation. Le maire, Philippe Edme, confirme : "Nous avons reçu des messages, je comprends leur émoi mais il ne faut pas que l'évènement dépasse l'entendement."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess