Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une trentaine d'oiseaux protégés saisis au domicile d'un Arrageois

-
Par , France Bleu Nord

L'Office français de la biodiversité annonce avoir saisi la semaine dernière, avec l'aide des gendarmes, une trentaine d'oiseaux appartenant à des espèces protégées au domicile d'un habitant de l'est de l'Arrageois. Un élevage illégal d'animaux non domestiques a également été retrouvé.

Le détenteur des oiseaux sera poursuivi pour capture et détention d'espèce protégée
Le détenteur des oiseaux sera poursuivi pour capture et détention d'espèce protégée © Maxppp - Catherine AULAZ

Jeudi dernier, le 11 février, les inspecteurs de l'environnement de l'Office français de la biodiversité, accompagnés des gendarmes, perquisitionnent le domicile d'un habitant de l'est de l'Arrageois. Ils y découvrent une trentaine d'oiseaux d'espèces protégées, comme des mésanges bleues et des mouettes rieuses. Des engins de capture sont également retrouvés.

Il y avait au total une trentaine d'oiseaux protégés
Il y avait au total une trentaine d'oiseaux protégés - Office français de la Biodiversité

Les inspecteurs de l'OFB et les gendarmes découvrent également un élevage illégal d'animaux non domestiques, comme des lièvres de Patagonie ou des canards. Le propriétaire ne présente aucun certificat de capacité, comme la loi l'impose.

Il sera poursuivi pour la capture et la détention d'espèces protégées, punie par un maximum de trois ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.

Les oiseaux et les animaux saisis ont été placés dans un établissement habilité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess