Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une trentaine de bêtes livrées à elles-mêmes dans le sud de la Manche

mercredi 17 avril 2019 à 18:16 Par Jacqueline Fardel, France Bleu Cotentin

Une procédure judiciaire est en cours pour des animaux en manque de soins dans le sud Manche. La fondation Brigitte Bardot est intervenue ce mercredi 17 avril 2019 pour récupérer 14 bovins et 12 ovins laissés sans soins.

Des bovins et des ovins victimes de manque de soins
Des bovins et des ovins victimes de manque de soins © Radio France - Martine Bréson

Manche, France

La fondation Brigitte Bardot est intervenue ce mercredi 17 avril 2019 dans une petite commune du sud Manche pour récupérer des animaux en manque de soins  : 14 bovins et 12 ovins, qui étaient laissés sans soin, sans suivi.

Une intervention à la demande du parquet, qui souhaite que l'endroit ne soit pas dévoilé, et des services vétérinaires de la Manche qui ont sollicité la fondation Brigitte Bardot pour qu'elle intervienne. L'association protectrice des animaux est venue sur place ce 17 avril 2019. Les animaux ont été emmenés dans une ferme de la Fondation en Normandie, dans l'Eure, en attendant le jugement

Le propriétaire des animaux doit être jugé mais la justice ne précise rien sur cette affaire pour l'instant. Le propriétaire risque une amende et la confiscation définitive de ses animaux.

Romy Turpin, responsable juridique de l'association était sur place . En deux semaines, c'est la troisième affaire de ce genre qu'elle suit, sur l'ensemble du territoire français, en deux semaines. "De plus en plus, la Fondation fait des sauvetages d'animaux de ferme, c'est de plus en plus régulier. Les raisons peuvent varier : des problèmes familiaux, ou un laisser-aller. 

Les gens prennent des animaux et ne peuvent plus les assumer pour un problème de temps ou financier. La fondation devient gardien des animaux et s'en occupe comme un bon père de famille."