Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une trentaine de chevaux maltraités à Générac

mardi 25 octobre 2016 à 18:31 Par Camille Payan, France Bleu Gard Lozère et France Bleu Vaucluse

La SPA des Baux-de-Provence est intervenue ce mardi chez un éleveur de Générac (Gard) pour retirer 27 équidés maltraités. Les animaux étaient mal nourris. Plusieurs plaintes vont être déposées.

Les chevaux ont été pris en charge par différentes associations
Les chevaux ont été pris en charge par différentes associations © Getty - Getty

Générac, France

Le constat était alarmant quand les membres de la SPA des Beaux-de-Provence et les services de vétérinaires sont arrivés dans cet élevage de Générac près de Nîmes la semaine dernière.

Ils ont découvert une trentaine d'animaux (27 chevaux, dont huit poulains, et un âne) en très mauvais état, peu ou pas nourris. Des animaux très maigres.

Trois cadavres se trouvaient également dans l'écurie, ceux de deux chevaux et un poulain.

Pris en charge par des associations

La SPA et les service de vétérinaires ont donc rapidement pris la décision de retirer les chevaux de l'élevage. Ils ont été répartis au sein de différentes structures (La fondation 30 millions d'amis, La fondation Brigitte Bardot ou encore l'association CHEVAL). Les bénévoles espèrent pouvoir les soigner rapidement.

"Une fois en bonne santé, ils pourront être adoptés par des particuliers qui sauront en prendre soin." - Daniel Meyssonier président de la SPA des Baux-de-Provence

Daniel Meyssonier président de la SPA des Baux de Provence

De son côté, l'éleveur qui est aussi le propriétaire de ces chevaux, a expliqué que les animaux avaient manqué d'herbe cet été à cause de la sécheresse.

Plusieurs plaintes vont être déposées. L'homme risque d'être poursuivi au pénal.