Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Une trentaine de gilets jaunes réclament la libération de deux des leurs au commissariat de Montélimar

dimanche 25 novembre 2018 à 13:00 Par Diane Sprimont, France Bleu Drôme Ardèche

Samedi soir, à Montélimar, une trentaine de gilets jaunes occupaient le portail d'entrée d'Amazon. Pendant l'évacuation deux hommes ont été interpellés et placés en garde à vue. Ce même groupe est allé réclamer leur libération au commissariat de Montélimar.

Police (illustration)
Police (illustration) © Radio France - France Bleu

Montélimar, France

Samedi, un peu avant 20h, devant le magasin Amazon à Montélimar, les forces de l'ordres ont demandé à une trentaine de gilets jaunes d'évacuer. Ils occupaient le portail et bloquaient le départ de 9 camions de livraison.  

Des pompiers sont intervenus pour éteindre un feu avec des bûches de chêne, une baignoire brûlait notamment. Pendant l'évacuation, deux hommes se sont montrés assez virulents. Suite à une bousculade avec les agents, ils ont été interpellés et placés en garde à vue

A 22h, ce même groupe de gilets jaunes s'est rendu au commissariat de Montélimar pour demander leur libération. Une trentaine de gilets jaunes étaient donc postés devant le commissariat de Montélimar. Il n'y a pas eu de heurts entre les manifestants et les forces de l'ordre mais les policiers ont demandé des renforts au commissariat de Valence. Lorsque les renforts sont arrivés, les gilets jaunes sont partis. Les manifestants sont restés environ vingt minutes sur place.  

Les deux hommes placés en garde à vue ont été remis en liberté ce dimanche.