Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une trentaine de morts par noyade en France lors de la canicule selon la ministre des Sports

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Lors de la semaine de canicule, il y a eu au moins une trentaine de morts par noyade en France selon la ministre des Sports, Roxana Maracineanu. Elle recommande ce vendredi matin sur France Bleu Occitanie la plus grande attention.

Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, était l'invitée de France Bleu Occitanie ce vendredi
Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, était l'invitée de France Bleu Occitanie ce vendredi © Maxppp - Frédéric Dugit/PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Occitanie, France

"Un chiffre incroyable", selon la ministre des Sports Roxana Maracineanu. Lors de la semaine de canicule, une trentaine de personnes sont mortes noyées en France. "Il faut absolument qu'on arrive à prévenir la population sur le fait qu'il faut avoir une attention de tous les instants que ce soit avec les enfants, dans les piscines privées et même avec soi-même", ajoute la ministre.

Elle réagissait ce matin sur France Bleu Occitanie aux deux noyades en deux jours sur nos départements. Hier, c'est un homme d'une soixantaine d'années qui est mort noyé en Ariège. La veille, c'était un bébé de 15 mois qui est décédé après avoir échappé quelques instants à la surveillance de ses parents. 

"Deux noyades sur trois ont lieu lors d'un temps de baignade encadré"

Et selon la ministre, les drames n'ont pas toujours lieu quand on le croit. "Dans les piscines privées, deux noyades sur trois arrivent lors d'un temps de baignade encadré. Ce n'est pas des enfants qui tombent dans des piscines. C'est ceux qui vont dans l'eau avec leurs parents. Et c'est lors d'un moment où il y a manque de surveillance qu'il se passe le pire." 

Mais il n'y a pas que les enfants, précise Roxana Maracineanu. "C'est aussi les adultes qui vont dans des plans d'eau non-surveillés et sans faire attention à ce qu'on appelle l'hydrocution."