Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une trentaine de surveillants rassemblés ce jeudi matin devant la maison d'arrêt de Tours

-
Par , France Bleu Touraine

C'est la deuxième mobilisation en onze jours à la maison d'arrêt de Tours. Une trentaine de surveillants se sont rassemblés ce jeudi matin en soutien aux autres gardiens de prison ailleurs en France.

Une trentaine de surveillants se sont rassemblés ce matin devant la maison d'arrêt de Tours
Une trentaine de surveillants se sont rassemblés ce matin devant la maison d'arrêt de Tours © Maxppp - Maxppp

Les surveillants tourangeaux s'étaient faits plutôt discrets jusqu'ici, mais ce jeudi matin, ils se font donc une nouvelle fois entendre pour la deuxième fois depuis le début de la crise dans les prisons. Une trentaine de surveillants se sont rassemblés dès 6h devant la maison d'arrêt, une mobilisation prévue jusqu'à 9h. 

Après l'UFAP la semaine dernière, c'est le syndicat Force Ouvrière qui a lancé cette nouvelle mobilisation, en solidarité avec les autres gardiens de prison ailleurs en France. La maison d'arrêt de Tours ne fait pas partie des plus grandes, ni des plus problématiques, mais le vrai coeur du problème pour le secrétaire local de Force Ouvrière, c'est le recrutement. Lui espère donc des négociations qu'elles rendent enfin attractif le métier de surveillant de prison. "Aujourd'hui on trouve mieux, payé mieux , dans la fonction publique et ailleurs. On a un problème de congés imposés, des week-ends où on travaille, des services de nuit. On va retrouver un surveillant qui va travailler 17h dans la même journée. En changeant ces points là, on actionnera les bons leviers pour avoir un recrutement qui sera compétitif".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess