Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les forces de police déployées dans les rues de Strasbourg, le 11 décembre 2018

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins trois morts, le tireur en fuite identifié

Faits divers – Justice

Une trentaine de voitures brûlées dans une petite commune des Côtes d'Armor

mercredi 25 avril 2018 à 17:31 Par Johan Moison, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Languenan, paisible petite commune de 1200 habitants près de Dinan dans les Côtes d'Armor, a connu une nuit agité. Une trentaine de véhicules a brûlé dans un garage automobile Renault. La piste criminelle est privilégiée.

Le premier groupe de véhicules brûlés sur la partie haute du parking du garage
Le premier groupe de véhicules brûlés sur la partie haute du parking du garage © Radio France - Johan Moison

Languenan, France

Ce n'est pas accidentel c'est clair ! - Alain Jamet, propriétaire du garage. 

"Mais qui a pu faire ça et pourquoi, je ne sais pas, honnêtement je ne sais pas", poursuit  Alain Jamet. Sur le grand parking du garage, on distingue bien deux groupes de véhicules brûlés, à une trentaine de mètres d'écart.  

Le second groupe de véhicules brûlés - Radio France
Le second groupe de véhicules brûlés © Radio France - Johan Moison

C'était des voitures d'occasion, prêtes à vendre, de bons produits, il y a aussi des voitures de clients.

Les pompiers ont été prévenus vers 4h du matin. "On a entendu comme des bruits de pétards, on s'est levé et on ne sait pas recouché", raconte Marie-Hélène qui habite juste à côté du garage avec son fils Aldo. "C'était vraiment horrible, de grandes flammes, on eu peur que ça s'approche des maisons, les pompiers ont du mérite, ils étaient en nage", ajoute Marie-Hélène. "Tout le monde connait le garage Jamet, c'est le garage comme on a notre coiffeur, notre boulanger, notre petite épicerie", précise Aldo. 

La gendarmerie a bien sûr ouvert une enquête.