Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une vaste affaire de drogue devant le tribunal du Mans ce vendredi

jeudi 28 février 2019 à 19:01 Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine

Six prévenus comparaissent pour avoir fait passer d'importantes quantités de cocaïne entre la Guyane et la métropole via (notamment) Le Mans. Et ce, pendant une durée de deux ans. Signe que la "filière guyanaise" est encore bien présente en Sarthe.

L'audience commence à 13h30.
L'audience commence à 13h30. © Radio France - Bertrand Hochet

Sarthe, France

Ces six prévenus sont des "mules", comme on les appelle, c'est à dire des personnes chargées de faire voyager la drogue. Souvent jeunes : ici entre 22 et 44 ans, qui, en général, avalent des boulettes de cocaïne avant de prendre l'avion. L'un des prévenus, jugé ce vendredi devant le tribunal correctionnel du Mans, avait ingéré jusqu'à 126 capsules d'un seul coup ! 

Pour effectuer ce trajet, dangereux pour leur santé, ces six hommes étaient rémunérés entre 3.000€ et 6.000€. Chacun a effectué entre six et dix voyages sur cette période de deux ans (entre janvier 2016 et décembre 2017). A chaque fois, ces mules devaient restituer la cocaïne à une personne bien identifiée non seulement au Mans, où la communauté guyanaise assez représentée, est susceptible de les accueillir, mais aussi à Paris, Niort, Angers et Bordeaux.  

Plusieurs dizaines de kilos de cocaïne

Ces hommes, recrutés en Guyane, étaient tous sans emploi et pour la plupart non consommateurs de drogue. Inconnus des services de police, ils disposaient d'un appartement au Mans. C'est là, d'ailleurs, qu'ils ont été arrêtés fin 2017, avant d'être placés en détention provisoire. Les enquêteurs sont toujours à la recherche du chef de ce réseau. Un mineur est également impliqué dans cette affaire. Il sera jugé par le tribunal pour enfants. Le trafic, au total, porte sur plusieurs dizaines de kilos de cocaïne. Pour une valeur marchande estimée à 2,5 M€