Faits divers – Justice

Une vaste escroquerie téléphonique déjouée entre Marseille et Paris

Par Laurent Grolée, France Bleu Provence mardi 17 mars 2015 à 18:35

La police judiciaire (illustration)
La police judiciaire (illustration) © MaxPPP

Une vaste escroquerie téléphonique a été mise au jour par les policiers de la Sûreté départementale de Marseille et le Groupe d'intervention régional de la police judiciaire.

Après 18 mois d'enquête, la Sûreté départementale de Marseille et le Groupe d'intervention régional de la police judiciaire ont déjoué une vaste escroquerie téléphonique. Les victimes sont les opérateurs SFR, Orange et Bouygues mais aussi un nombre important de particuliers. Le préjudice s'élève à plus de 4, 5 millions d'euros et pourrait même être plus important.

Trois personnes écrouées

Trois personnes, âgées de 30 à 40 ans ont été écrouées et deux autres placées sous contrôle judiciaire pour blanchiment et escroquerie en bande organisée. 500 000 euros d'avoirs criminels ont été saisis, plus d'une dizaine de milliers de photocopies de cartes d'identité retrouvées lors des perquisitions dans le centre ville de Marseille.

De faibles montants difficiles à déceler

Une fois les cartes sim vidées, il suffisait ensuite aux escrocs de les recharger frauduleusement à l'aide de cartes bancaires, elles mêmes piratées. Les montants de 20 ou 30 euros à chaque fois, de petites sommes, n'éveillaient pas les soupçons des victimes .

L'enquête doit maintenant déterminer de quelles façons ces victimes se sont fait pirater leurs coordonnées bancaires et leurs pièces d'identité et s'il y a eu des complicités au sein de magasins de téléphonie ou des piratages de leur système informatique.