Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agriculture : une vaste filière de travail illégal démantelée dans le Tarn-et-Garonne

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Un grand réseau de travail agricole illégal a été demantelé dans le Tarn-et-Garonne. Plusieurs sociétés basées dans le département employaient près de 250 saisonniers marocains non-déclarés un peu partout en France. Cinq personnes sont mises en examen, 23.000 euros en liquide ont été saisis.

Écusson de la PAF (police aux frontières)
Écusson de la PAF (police aux frontières) © Radio France - Manon Klein

C'est une grosse prise pour les autorités. Cinq personnes sont mises en examen depuis mardi 19 janvier pour avoir organisé une vaste filière de travail saisonnier non-déclaré depuis le Tarn-et-Garonne. Au total, près de 250 Marocains travaillaient dans des exploitations agricoles pour le compte de sociétés illégales créées de toutes pièces. 

Lors des interpellations, 23.000 euros en liquide ont été saisis, 30.000 euros sur des comptes bancaires ainsi que des véhicules. Les suspects, des Français d'origine marocaine et des Marocains basés à Montauban étaient prestataires de mains d'œuvre agricole mais ne déclaraient pas leurs activités. 

Plus d'un million d'euros de chiffre d'affaires

En deux ans d'activité, leurs sociétés ont généré près d'1,6 millions d'euros de chiffre d'affaires. Une somme qui n'a donc jamais été déclarée selon la PAF, la Police aux frontières de Toulouse. 

Organisée depuis Montauban, la filière faisait passer ses activités sous plusieurs sociétés "fantômes" pour limiter les risques. Ramassage de fruits, taille de vignes... Les saisonniers marocains réalisaient diverses tâches agricoles dans plusieurs exploitations, parfois sous de fausses identités. 

De leur côté, les exploitants agricoles qui faisaient appel à leurs services pensaient avoir affaire à des prestataires classiques, puisque les sociétés en question cachaient leur activité derrière des documents qui semblaient légaux à première vue. 

Une information judiciaire ouverte

En juin dernier déjà, une information judiciaire avait été ouverte pour aide à séjour irrégulier en bande organisée, travail dissimulé et emploi d'étrangers sans titre en bande organisée, faux et usage de faux ainsi que blanchiment aggravé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess