Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

Une vente aux enchères menée par un commissaire-priseur de Tours rapporte 212 000 euros au profit d'artistes

-
Par , France Bleu Touraine

500 oeuvres étaient proposées à la vente sur le site Rouillac.com au profit des artistes plasticiens qui se retrouvent en situation de précarité à cause du contexte sanitaire. 212 000 euros ont été collectés, dont 86 000 euros qui seront reversées sous forme de bourses de 1 000 euros.

Aymeric Rouillac, commissaire-priseur à Tours, très satisfait du résultat de cette vente de charité sur le site internet Rouillac.com
Aymeric Rouillac, commissaire-priseur à Tours, très satisfait du résultat de cette vente de charité sur le site internet Rouillac.com - ©Rouillac

Après une semaine d’enchères sur internet, la vente de charité #SoutiensUnArtiste s’est terminée mercredi 6 mai sur un beau succès puisqu’elle a rapporté 212.000 euros. Plus de la moitié des 500 œuvres proposées aux profits d’artistes en situation précaire ont trouvé preneur. 

Cette somme de 212.000 euros sera intégralement reversée à des artistes plasticiens, peintres ou sculpteurs, puisque tous ceux qui ont fait don de leurs oeuvres (galeristes, artistes, collectionneurs) ou qui ont organisé cette vente l’ont fait bénévolement, comme Aymeric Rouillac, commissaire-priseur à Tours : "Certains artistes ont vendu directement pour eux et c'était une bonne chose de pouvoir vendre aux enchères puisque tous les salons et les galeries sont fermés. D'autres artistes qui ont une plus grande notoriété ont vendu au profit d'autres artistes pour abonder un fond de soutien qui est hébergé par la Fondation Taylor. Cette fondation s'occupe de distribuer des bourses aux artistes en situation de précarité et nous avons réuni 86.000 euros qui seront distribués par enveloppe de 1.000 euros aux artistes qui en feront la demande".

Une vente qui n'a pas vocation à se répéter

L’enchère la plus haute a été mise sur une toile du peintre Robert Combas qui s’est envolée à 24.000 euros, alors que l’artiste qui en avait fait don la proposait jusqu’ici à 15.000 euros en galerie. 

Dans le communiqué publié à l'issue des enchères, Aymeric Rouillac précise "cette vente unique est exceptionnelle, elle n’a pas vocation à être répétée. Son ampleur trahit malheureusement la situation précaire d’un grand nombre de plasticiennes et de plasticiens, accrue par les conséquences du confinement. 1.400 propositions d’œuvres ont ainsi afflué lors de l’annonce de cette vente. La solidarité de ses acteurs, qui ont tous agi bénévolement, comme du public (1.350 nouveaux inscrits en quelque jours sur internet pour enchérir), illustre combien la création et les créateurs sont chers au cœur des Français".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess