Faits divers – Justice

Une vieille dame lègue 800.000 euros à un village breton

Par Julie Guesdon, France Bleu lundi 21 avril 2014 à 15:16 Mis à jour le lundi 21 avril 2014 à 19:25

Capture d'écran de l'église de Saint-Congard
Capture d'écran de l'église de Saint-Congard © Google Street View

Une Vosgienne de 90 ans a légué lundi la totalité de ses biens au petit village de Saint-Congard dans le Morbihan. Veuve et sans descendance, la vieille dame décédée l'hiver dernier laisse un héritage de 800.000 euros à la commune où elle passait régulièrement ses vacances, soit plus d'une année de budget de fonctionnement.

Heureuse surprise pour les habitants de Saint-Congard (Morbihan). Le petit village breton de 781 habitants a hérité de 800.000 euros, soit la totalité des économies et des propriétés d'une vieille dame de 90 ans décédée en novembre dernier.

Habitante de Saint-Dié-des-Vosges, veuve, fille unique et sans enfants, Simone Ferry-Guiho se rendait régulièrement en vacances à Saint-Congard, village d'origine de son père, pour rendre visite à ses nombreux cousins et cousines. La vieille dame, secrétaire de mairie, "aimait Saint-Congard et nous le disait à chaque instant" a précisé le maire de la commune, Daniel Brulé. Au point de désigner le village comme légataire universel.

Daniel Brulé : "En 2001, elle m'avait prévenu"

Un héritage supérieur au budget de fonctionnement de la commune

La somme héritée par Saint-Congard est une aubaine. Constitué de l'épargne bancaire de Mme Ferry-Guiho, de sa maison dans les Vosges et de terrains agricoles, l'héritage pourrait à lui seul couvrir le budget de fonctionnement de la commune pour une année. "Une bouffée d'oxygène" pour le maire, d'autant plus que "les communes rurales comme les nôtres ont de plus en plus de difficultés avec les dotations de l'État qui ont tendance à diminuer".

Le nouveau conseil municipal de Saint-Congard n'a pas encore décidé l'usage qui sera fait de l'héritage de Mme Ferry-Guiho, mais Daniel Brulé assure qu'il "y aura un souvenir pour elle et sa famille". Au micro de France Bleu Armorique, il lance la piste d'aider les commerces à s'installer à Saint-Congard : 

"C'est plus qu'une année de budget de la commune !"

Le leg de Mme Ferry Guiho fait parti des dix héritages les plus importants jamais donnés en France à une commune par un particulier.

Le 11 juin 2008, Rouez-en-Champagne (Sarthe) hérite d'un riche propriétaire terrien. Les 700 habitants récupèrent ainsi une fortune de 37 millions d'euros à condition de s'engager à construire une cinquantaine de pavillons neufs pour des personnes âgées dans le besoin.Le 17 décembre 2009, le centre communal d'action sociale de Chalon-sur-Saône hérite de 3,87 millions d'euros, le leg d'une femme de 90 ans.Le 7 janvier 2014, les 850 habitants de la commune de Saint-Germain-de-la-Coudre (Orne) héritent de 2,5 millions d'euros, la fortune d'un ancien coiffeur originaire du village.Le 15 décembre 1995, le pharmacien du village lègue 10 millions de francs (soit 1,5 million d'euros) à la ville de Chaise-Dieu (Haute-Loire). Son don finance une grande partie de la construction d'une maison de retraite.Le 4 janvier 2008, une centenaire sans enfants laisse derrière elle 1,15 million d'euros pour la commune de Pellevoisin (Indre), à condition que l'argent soit utilisé pour la construction de logements sociaux, que sa maison soit vendue à des Parisiens et qu'une rue de la ville porte son nom.Le 31 août 2005, un centenaire lèguie un million d'ueors à la commune de Saint-Marcel (Indre) pour venir en aide aux personnes âgées.Le 15 février 2011, la commune de Jort (Calavados) reçoit en héritage d'un natif de la commune bas-normande la somme de 800.000 euros, soit quatre fois son budget annuel de fonctionnement.

Partager sur :