Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

US Orléans : le procès de Philippe Boutron, le président de l'USO football et de Claude Fousse est renvoyé

jeudi 21 juin 2018 à 15:30 Par Eric Normand et Christophe Dupuy, France Bleu Orléans

Le procès de Claude Fousse et de Philippe Boutron qui devait se tenir ce jeudi devant le tribunal correctionnel d'Orléans mais a été renvoyé au mois d'octobre. L’homme d’affaires et ex-président de l’USO Foot et l’actuel président du club avaient été placés en garde à vue le 4 mai dernier.

Le procès de Philippe Boutron et Claude Fousse est renvoyé au 11 octobre 2018
Le procès de Philippe Boutron et Claude Fousse est renvoyé au 11 octobre 2018 © Radio France - Christophe Dupuy

Orléans, France

Le tribunal correctionnel d'Orléans a répondu favorablement à la demande de renvoi de Philippe Boutron. Le président de l'USO Football, de l'ancien président Claude  Fousse ainsi que deux autres prévenus, sont mis en cause dans une affaire d'abus de biens sociaux portant sur 250.000 euros. Le procès a été renvoyé au 11 octobre à 9 heures

L’avocat de Philippe Boutron avait demandé le renvoi de l’affaire afin de mieux préparer la défense de son client, une demande à laquelle le tribunal a accédé. Le président de l'USO comparaît aux cotés de Dany Lecoq, le directeur financier du groupe Fousse constructions, et de Claude Fousse et son fils Jérôme Fousse. 

Le procès renvoyé au 11 octobre 

Les peines encourues pour abus de bien social sont de cinq ans de prison et 500.000 euros d'amende. De présumées malversations financières ont eu lieu entre le club de foot et les sociétés du Groupe Fousse.

Le tribunal n'a pas levé les mesures portant sur la confiscation du passeport de leur  client et sur l'interdiction de quitter le territoire  français, ce que contestent les protagonistes de l'affaire. La cour d'appel devra examiner ce recours avant le 11 octobre, nouvelle date du procès.