Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Faits divers – Justice

Usine à pellets en Haute-Corrèze : le préfet donne son feu vert

mardi 17 avril 2018 à 17:58 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Creuse et France Bleu Limousin

La préfecture de Corrèze annonce, ce mardi, que le préfet autorise la création de l'usine à pellets torréfiés sur la zone bois de Viam Bugeat. Ce projet controversé fait l'objet de vives oppositions en Haute-Corrèze.

C'est sur le site bois de Viam - Bugeat que l'usine de fabrication de pellets torréfiés doit voir le jour
C'est sur le site bois de Viam - Bugeat que l'usine de fabrication de pellets torréfiés doit voir le jour © Radio France - Nicolas Blanzat

Viam, France

Feu vert pour l'usine de fabrication de pellets torréfiés en Haute-Corrèze. C'est ce qu'annonce, ce mardi, la préfecture de la Corrèze qui convoque une conférence de presse ce jeudi pour "présenter les éléments relatifs à ce dossier". Il est annoncé que le préfet, Bertrand Gaume, a signé l'arrêté préfectoral le 30 mars à ce sujet. Il suit en fait l'avis favorable du commissaire enquêteur à la suite d'une enquête publique d'un mois, mais aussi du conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (CODERST) qui l'a approuvé le 8 mars.

Projet controversé

Ce projet, porté par la société Carbon Ingen'R Bugeat - Viam (CIBV), déchaîne les passions depuis son annonce. Les élus locaux et les commerçants des environs ont pris position en faveur de ce projet, principalement pour des raisons économiques (une vingtaine d'emplois directs et une dizaine d'emplois induits). Des opposants, parmi lesquels des riverains et des défenseurs de l'environnement, sont vivement contre, principalement pour des motifs écologiques (impact du prélèvement des souches et branches, prélèvement d'eau, nuisances sonores et olfactives, circulation des camions). Contactés ce mardi soir, l'association Non à la montagne pellets annonce poursuivre le combat sur le terrain juridique. Un loto est d'ailleurs organisé ce dimanche à Faux la Montagne pour financer l'aide d'un avocat. Des réunions publiques sont aussi prévues ce jeudi à Aubusson, puis à Chateauneuf la Forêt le 23 avril et à Limoges le 28 avril.