Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Usurpation d'identité : un homme condamné à trois mois de prison à Rennes

samedi 11 août 2018 à 12:35 Par Morgane Heuclin-Reffait, France Bleu Armorique

Un homme a été condamné à trois mois de prison ferme pour usurpation d'identité. Il a accumulé les délits et amendes au nom de sa victime.

L'homme a récupéré une carte d'identité perdue en avril dernier
L'homme a récupéré une carte d'identité perdue en avril dernier © Radio France - IP3 PRESS

Rennes, France

Il avait récupéré une carte d'identité perdue en avril : le tribunal correctionnel de Rennes l'a condamné à trois mois de prison ferme hier soir, mais ne connait toujours pas sa réelle identité. Sans mandat de dépôt, l'homme est ressorti libre du tribunal, en attendant d'être convoqué par le juge d'application des peines. Le procureur de Rennes s'est également saisi du dossier.

Un contrôle par la police aux frontières

L'homme a été contrôlé jeudi par la police aux frontières à la gare de Rennes. Lorsqu'il présente sa supposée carte d'identité, les policiers réalisent que la taille ne colle pas : il est censé faire 1m90 selon ses papiers, alors que l'individu face à eux fait environ 1m75. 

L'homme, de fait expulsable du territoire français, a refusé de donner ses empreintes ou son ADN

Connu des services judiciaires sous sa fausse identité

L'individu, dont la vraie identité n'est toujours pas établie, a déjà eu affaire à la justice avec sa fausse identité. L'homme a plusieurs amendes SNCF au nom de sa victime.

Il aurait également été condamné sous ce faux nom récemment.