Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"On va aller chercher 3 millions de pratiquants en plus" Laura Flessel Ministre des sports sur France Bleu Berry

jeudi 31 août 2017 à 18:35 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

La Ministre des sports Laura Flessel faisait sa rentrée politique sur France Bleu Berry ce jeudi matin avant un déplacement à Châteauroux dans le cadre des Mondiaux de Tir sportif de vitesse.

La ministre des Sports en déplacement sur le site de la Martinerie.
La ministre des Sports en déplacement sur le site de la Martinerie. - ©compte Twitter @FlesselLaura

Déols, France

Laura Flessel s'est rendue ce jeudi après-midi sur le Centre National de Tir Sportif de Châteauroux-Déols (CNTS) où se tiennent jusqu'au 3 septembre les Mondiaux de Tir sportif. La Ministre a rencontré sur place les élus et les représentants de la Fédération française de Tir. Laura Flessel était l'invitée de France Bleu Berry ce jeudi matin à 7h45. Nous retranscrivons ci-dessous une partie de l'interview, à réécouter en intégralité ici.

Pourquoi venez-vous à Châteauroux ?

"Je viens supporter notre belle Equipe de France pour ces Mondiaux, on m'a vue aux championnats la semaine dernière à la lutte, on m'a vue me déplacer à Budapest (Hongrie) pour encourager notre Equipe de France à la natation et à Györ (Festival olympique de la jeunesse européenne), je pense qu'on a encore à travailler, à encourager nos champions, on a la chance d'avoir les Mondiaux de Tir à Châteauroux, je suis la ministre des Sports, je viens encourager notre Equipe de France".

Châteauroux a pour ambition de devenir la base arrière des athlètes chinois en vue des JO de 2024 à Paris. La ville peut-elle compter sur votre soutien ?

"Aujourd'hui je viens pour le tir... effectivement j'ai vu la délégation chinoise, ils m'ont fait part de leur volonté, nous avons à parler, on a cette envie de travailler en coopération, il faudra que nous reparlions de cela plus tard, il faut aussi que les acteurs économiques, la région le département et la ville viennent au Ministère pour qu'on puisse établir un vrai partenariat pour cette délégation chinoise, mais c'est un honneur... les Jeux appartiennent aussi au territoire, toutes les opportunités seront bonnes pour avoir des échanges performants".

Le 13 septembre c'est l'annonce officielle de Paris JO 2024 à Lima au Pérou, vous êtes confiante ?

"Comme toute sportive je vous dirais tant qu'il n'y a pas la ratification je vais être prudente, humble, ravie de ce protocole parce que Los Angeles s'est réellement proposé pour 2028, ce que je vois aussi c'est que ce serait une belle nouvelle, donc attendons cette belle nouvelle pour ne pas banaliser l’événement, cette candidature a été portée par des champions, des politiques, des entreprises publiques, privées, validée par notre Président, c'est vraiment une réussite collective, on va attendre collectivement cette ratification".

Quelle va être votre feuille de route pour les mois qui viennent ?

"J'ai 4 axes dans ma lettre de mission, il y a évidemment les Jeux Olympiques mais notre objectif sera d'être dans l'équilibre : on va organiser les Jeux, aller chercher des médailles, mais on va aussi travailler dans le développement du sport dans la société, l'objectif c'est de donner la possibilité à tous de pratiquer plus de sports (...) on va insérer le sport dans les écoles, les enfants ne pratiquent pas assez, développer aussi le sport pour les enfants en situation de handicap (...) la pratique sportive en université c'est 2%, on va aller chercher cette pratique pour avoir des étudiants en meilleure santé".

On veut optimiser la pratique du sport pour les seniors" (Laura Flessel)

"Nous sommes une population vieillissante donc on va optimiser cette pratique du sport pour les seniors et en même temps on va se positionner sur une meilleure pratique au féminin et pour ceux qui n'ont pas la possibilité de pratiquer au quotidien (...) on va aller chercher 3 millions de pratiquants en plus, concrètement on va utiliser les régions, les départements, aujourd'hui on s'est rendu compte qu'il y a des infrastructures qui ne sont pas utilisées donc va faire en sorte de mutualiser, transformer le tir pour une meilleure pratique".