Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Une femme de 38 ans meurt d'une thrombose à Toulouse, deux semaines après avoir été vaccinée avec AstraZeneca

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Une femme de 38 ans est morte lundi à Toulouse d'une thrombose, 14 jours après l'injection d'une dose de vaccin AstraZeneca. Elle ne souffrait pas de problèmes de santé particuliers. Ce cas sera analysé parmi d'autres par l'ANSM et les centres de pharmacovigilance.

Une boîte du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19.
Une boîte du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19. © Radio France - Victor Vasseur

Une femme de 38 ans est morte lundi à Toulouse d'une thrombose, 14 jours après l'injection d'une dose de vaccin AstraZeneca, a appris franceinfo mardi de sources hospitalières concordantes, confirmant une information d'Actu Toulouse. Cette assistante sociale avait été vaccinée juste avant la suspension temporaire d'AstraZeneca mi-mars. Elle ne souffrait pas de problème de santé particulier, selon ces mêmes sources. 

Les complications sont apparues peu de temps après la vaccination. Elle été hospitalisée au CHU Purpan et plongée dans le coma. Le 26 mars, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) avait rappelé qu'il existait un risque de thrombose (formation d'un caillot de sang) très rare après l'injection du vaccin AstraZeneca. L'ANSM avait souligné que "le rapport bénéfice/risque du vaccin reste positif, aucun élément n'indique pour l'instant que la vaccination ait provoqué ces troubles." Ce cas sera analysé parmi d'autres par l'ANSM et les centres de pharmacovigilance. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess