Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Vaccin contre le coronavirus : pourquoi Doctolib ne marche pas en Mayenne pour prendre un rendez-vous ?

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

La colère pour de nombreuses personnes en Mayenne. Celles de plus de 75 ans étaient invitées à prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre le coronavirus via la centrale d'appel mise en place par le conseil départemental et non par le site internet Doctolib.

Doctolib (illustration)
Doctolib (illustration) © Maxppp - Lionel VADAM

Plus de 100.000 appels en une journée ce mardi ! Le centre d'appel de la Mayenne, pour obtenir un rendez-vous de vaccination contre la Covid-19, a encore été pris d'assaut. Près de 3.000 nouveaux créneaux étaient disponibles pour le mois de mars. Beaucoup de Mayennais se sont donc rués sur leur téléphone. Impossible de prendre un rendez-vous autrement que via ce centre d'appel et cela fait beaucoup jaser en Mayenne. Il y a quelques jours, les responsables des huit centres de vaccination ont décidé que la prise de rendez-vous par internet, sur le site Doctolib n'était plus possible pour le grand public

Désormais ce site n'est réservé qu'aux professionnels de santé. L'idée, expliquent les responsables, c'est de garantir une équité entre tous les habitants de la Mayenne, ne pas pénaliser ceux qui n'ont pas internet ou qui ont des difficultés de connexion. 

"Un non-sens total"

Mais cette décision n'est pas du tout du goût du maire de Laval, Florian Bercault. Dans un communiqué, il demande la réouverture de la prise de rendez-vous en ligne pour tout le monde. L'élu cible Olivier Richefou, le président du conseil départemental à l'initiative de l'ouverture du centre d'appel début janvier et qui, selon l'entourage du maire, ferait des pieds et des mains pour que la vaccination ne passe que par téléphone. "Contrairement à la quasi-totalité des autres départements français, la prise de rendez-vous en ligne via Doctolib n'est pas ouverte à la population générale, c'est un non-sens total", explique Florian Bercault. "Je demande au Préfet et au Président du Conseil Départemental de lever cette exception mayennaise qui n'a pas lieu d'être".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La fermeture du site Doctolib concernant la vaccination n'aurait pas reçu l'aval de l'Agence régionale de santé. Contacté par France Bleu Mayenne, Luc Duquesnel, le médecin-coordinateur des centres de vaccination, explique les raisons de cette décision : "_La prise de rendez-vous sur internet créée une grande inégalité entre les habitants d'un département_. On s'est rendu compte que ce sont plus les personnes d'un niveau social élevé qui prenaient des rendez-vous sur internet, pendant que d'autres avaient beaucoup plus de difficultés d'accès et de moins bons réseaux internet". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le fond du problème ne vient pas tant du mode de prise de rendez-vous poursuit Luc Duquesnel. Les 3.000 créneaux trouveront preneurs d'ici à mercredi soir pour les personnes de plus de 75 ans. "Le vrai souci, c'est que l'on manque de doses dans notre département" conclut-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess