Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Vaccination : la rougeole de retour dans la Loire et la Haute-Loire

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le CHU de Saint-Étienne organise ce mardi une table ronde pour sensibiliser une nouvelle fois sur l'importance de la vaccination. Quatre nouveaux cas de rougeole ont été détectés dans la Loire, un autre en Haute-Loire.

Le vaccin contre la rougeole
Le vaccin contre la rougeole © Maxppp - Sylvie Cambon

Saint-Étienne, France

Des maladies pourtant éradiquées font leur retour, c'est le cas de la rougeole, éradiquée en 2000 aux États-Unis, elle est de retour à New York mais aussi en France. Très contagieuse, la rougeole provoque des flambées épidémiques. En Auvergne-Rhône-Alpes, 117 cas de rougeole ont été signalés entre janvier et mars 2019, dont près de la moitié concernait un foyer épidémique à Val-Thorens en Savoie entre janvier et mars.

Il y a eu 4 cas de rougeole dans la Loire depuis janvier et 1 en Haute-Loire. Pourtant, on note une augmentation de 2,2 points de l'utilisation du vaccin ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole) pour les enfants de 1 ans ayant reçu une première dose depuis l'obligation pour les enfants nés après janvier 2018 de se faire vacciner (11 vaccins obligatoires).

Parmi les 4 cas dans la Loire depuis le début de l'année, celui d'une maman d'une trentaine d'année qui a déclaré une septicémie au CHU de Saint-Étienne à cause de sa rougeole. Ce sont souvent les adolescents, les jeunes de 20 à 30 ans qui sont touchés. Le taux de couverture devrait être à 95% pour que le vaccin soit efficace alors qu'il est à 81% selon l'ARS, l'Agence régionale de santé.

Amandine Gagneux, médecin infectiologue au CHU de Saint-Étienne, experte en vaccination : "Après la rougeole il peut y avoir des complications sévères liées à une immunodépression qui s'installe, à un manque de défenses immunitaires après l'épisode de rougeole comme des septicémies à staphylocoque doré qui nécessitent des hospitalisations parfois prolongées. C'est arrivé sur un des cas qui est arrivé cet hiver. Ces quelques cas de rougeole ne paraissent pas grand chose mais c'est assez inhabituel, avec des patients jeunes, souvent père ou mère de famille. Les conséquences de la rougeole peuvent entraîner de nouvelles hospitalisations et des décès."