Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vague d'arrestations pour trafic d'armes en bande organisée à Nantes et à Angoulême

mardi 5 juin 2018 à 20:01 Par Marion Fersing, France Bleu La Rochelle, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Ce mardi matin, neuf personnes ont été arrêtées à Nantes et à Angoulême pour trafic d'armes en bande organisée. Des armes de gros calibre destinées aux "milieux criminels nantais".

La BRI et le Raid ont épaulé les policiers pour ces interpellations
La BRI et le Raid ont épaulé les policiers pour ces interpellations © Maxppp -

Une vague d'arrestations menées à Nantes et à Angoulême a permis de placer en garde à vue neuf personnes ce mardi. Elles sont soupçonnées de trafic d'armes en bande organisée. Plusieurs dizaines d'armes ont par ailleurs été saisies.

Des dizaines d'armes et des centaines de munitions

Sur les neuf personnes interpellées, six l'ont été à Angoulême et trois à Nantes. Elles sont soupçonnées d'acheter puis de revendre des armes de gros calibre à Nantes, dans "les milieux criminels", d'après le procureur.  Et des armes, les enquêteurs en ont donc trouvées. En grande quantité. Une dizaine de pistolets, une trentaine de fusils de chasse, une kalachnikov et des centaines de munitions ont été saisies. Ils ont également récupéré 30.000 euros en liquide et de la drogue.

Un lien avec les règlements de compte dans les quartiers nantais ?

L'enquête n'est pas terminée. La police judiciaire de Nantes essaie maintenant de savoir s'il y a un lien entre ce réseau et les règlements de comptes de ces derniers mois, ces coups de feu, dans plusieurs quartiers nantais.