Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Val-d'Isère : une quarantaine de skieurs secourus par hélicoptère

mercredi 30 janvier 2019 à 11:57 Par Tommy Cattaneo, France Bleu Pays de Savoie

Grosse opération de secours ce mardi dans la station de Val-d'Isère, en Savoie. 39 skieurs se sont retrouvés bloqués dans les gorges de Malpasset dans l'après-midi, et ont dû être évacués par hélicoptère.

Les 39 skieurs se sont retrouvés bloqués en secteur hors-piste.
Les 39 skieurs se sont retrouvés bloqués en secteur hors-piste. - Page Facebook des Pisteurs de val-d'Isère.

Val-d'Isère, France

La sortie à ski s'est terminée en hélicoptère. Les pisteurs de Val-d'Isère n'ont pas chômé mardi. Ils ont notamment secouru un groupe de 39 skieurs bloqués en hors-piste, dans les gorges de Malpasset.

Une zone infranchissable en ce moment, le passage se termine dans la gorge. Impossible de continuer, impossible de faire demi-tour. Les skieurs, de sept ou huit groupes différents, dont des saisonniers de Tignes, des Tchèques, des Russes ou encore des Espagnols, ont donc prévenu les pisteurs de la station. 

L'opération a duré deux heures

Ces derniers sont allés les chercher grâce à l'hélicoptère du SAF, qu'ils utilisent pour le secours en montagne. "Ça a pris environ 2 heures", explique Cédric Bonnevie, le directeur de la régie des pistes de Val d'Isère. "Certains skieurs ont pu monter dans l'hélicoptère pour l'évacuation, mais pour d'autres, on a été obligé de les hélitreuiller."

"Ils ont surement suivi des moniteurs, ou des traces qui mènent dans ces gorges, ce qu'il ne faut surtout pas faire", poursuit Cédric Bonnevie. "Ils ont eu de la chance, on avait un hélicoptère à disposition et les conditions météo étaient bonnes, mais ça aurait pu se passer bien différemment."

Les skieurs doivent, en théorie, payer la facture

L'opération de secours a un coût : entre 7 000 et 8 000 euros, puisque la société d'hélicoptère SAF facture l'utilisation de l'appareil aux pisteurs de Val-d'Isère. "A nous ensuite de répercuter ce coût et de se faire payer le secours", confie le directeur de la régie des pistes. "Mais quand vous avez un groupe aussi important et des skieurs étrangers, c'est parfois compliqué. Certains donnent des fausses adresses."