Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Val-d'Oise : cinq personnes déposent plainte après s'être retrouvées sur une liste RN à leur insu

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Ils pensaient signer une pétition et n'avaient pas compris qu'il s'agissait d'une liste RN.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Alexis Sciard

Cinq personnes ont déposé plainte pour "abus de confiance" car leurs noms figuraient sans leur accord sur la liste du candidat RN aux municipales à Arnouville dans le Val-d'Oise. 

Dans leurs plaintes, ces inscrits, qui se retrouvent sur la liste "Arnouville mérite mieux" portée par David Diril, affirment ne pas avoir su que le candidat portait les couleurs du Rassemblement national. "Cinq plaintes ont été identifiées pour l'heure. L'enquête est en cours", précise le parquet de Pontoise. 

Ce sont notamment, trois membres d'une même famille, qui affirment notamment avoir été approchés par le cousin du candidat, membre de la communauté chaldéenne d'Arnouville, pour signer "une pétition" en faveur de nouveaux projets pour la commune et pour les chaldéens, des chrétiens d'Orient. 

La tête de liste dénonce une manipulation, un coup bas dans la campagne

"A aucun moment, il nous a dit qu'il faisait partie du RN. Il disait 'nous les chaldéens'", indique une victime dans sa plainte. Le candidat RN réfute de son côté "la tromperie" et dénonce "un coup bas" du maire Les Républicains Pascal Doll, candidat à sa succession. "Ils savaient parfaitement que je portais l'étiquette RN. Mes tracts portent le logo RN", a déclaré David Diril. D'après le candidat, ces personnes ont reçu "des pressions de l'entourage du maire sortant".    

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu