Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Val d'Oise: des violences éclatent après la mort d'un jeune homme à mini-moto à Montigny-lès-Cormeilles

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le jeune homme a été percuté par un train alors qu'il traversait un passage piéton sur les voies à Montigny-lès-Cormeilles, ce mercredi 27 mai. Des habitants ont vivement réagi sur les réseaux sociaux, accusant la police d'être responsable, provoquant des heurts jusque tard dans la nuit.

Des violences, émaillées de tirs de feux d'artifice, ont éclaté à Montigny-lès-Cormeilles, dans la nuit de mercredi à jeudi, après la mort d'un jeune homme.
Des violences, émaillées de tirs de feux d'artifice, ont éclaté à Montigny-lès-Cormeilles, dans la nuit de mercredi à jeudi, après la mort d'un jeune homme. - Twitter

Des heurts ont éclaté, dans la nuit de mercredi à jeudi, à Montigny-lès-Cormeilles et à Ermont (Val-d'Oise), après la mort d'un jeune homme. Il circulait sur une mini-moto et a été percuté par un train sur un passage à niveau piéton, a appris franceinfo de sources concordantes. Huit personnes ont été interpellées par les forces de l'ordre, qui ont notamment essuyé des jets de projectiles. Le calme est revenu tard dans la nuit.

Un jeune homme percuté par un train à un passage piéton sur les voies

L'accident s'est produit vers 18h50. Les policiers ont été appelés par la surveillance générale (Suge) de la sûreté ferroviaire, leur indiquant qu'un accident de personne s'était produit à Montigny-lès-Cormeilles. Un train de la ligne H du Transilien venait de percuter un jeune homme circulant sur une mini-moto, qui franchissait un petit passage piéton sur les voies, chemin des Hautes-Bornes. 

Un passage piéton non protégé jugé dangereux par les riverains. Le jeune homme a été violemment percuté par le train et il est mort sur le coup. Les policiers se sont rendus sur place pour sécuriser la zone, et c'est alors que des habitants de Montigny-lès-Cormeilles les ont pris en photo, diffusant sur les réseaux sociaux des messages faisant porter la responsabilité de l'accident aux policiers, qui selon la police nationale, venaient d'arriver. 

Des vidéos appelant à "venger Kémil" sur les réseaux sociaux

Des vidéos appelant à "venger Kémil" se diffusent comme une traînée de poudre sur Twitter et Snapchat. "Il n'y avait aucune patrouille sur zone, et pas de course-poursuite en cours dans le secteur", a affirmé à franceinfo la police nationale ce jeudi matin. Elle démente toute responsabilité dans l'accident du jeune homme.

Des violences éclatent dans la soirée

Des violences ont ensuite éclaté à Montigny-lès-Cormeilles et Ermont. Des projectiles ont été lancés contre la mairie, contre une annexe du commissariat, puis contre les forces de l'ordre par une trentaine d'habitants. Les violences - émaillées de tirs de feu d'artifice - se sont poursuivies jusqu'à 4 heures du matin. Huit personnes ont été interpellées. 

Un accident et des violences qui surviennent quelques jours après la mort d'un autre jeune à moto, à Argenteuil. Sabri, 18 ans, est mort en percutant un poteau. Ses proches ont mis en cause une voiture de police qui circulait à proximité. Argenteuil a connu plusieurs nuits d'échauffourées entre des habitants et la police à la suite de ce drame. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu