Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Incendie dans une usine Sévéso à Bezons : les risques de pollution sont écartés, il n'y a pas de victime

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

L'incendie qui a eu lieu ce jeudi à 8h55 à Bezons (Val-d'Oise) dans l'entreprise de produits chimiques Protec Industrie a été maîtrisé en fin de matinée. Cent pompiers ont combattu le feu. Il y avait des risques de pollution mais ils ont finalement été écartés. Il n'y a pas de victime.

L'entreprise de Bezons après l'incendie
L'entreprise de Bezons après l'incendie © Radio France - Louis Debergevin

La maire de Bezons Nessrine Menhaouara s'est rendue sur les lieux de l'incendie qui a dévasté l'usine chimique Protec Industrie spécialisée dans le traitement de surfaces métalliques. L'incendie est désormais maîtrisé.

Cette entreprise de 3.500 mètres carrés est située à Bezons,  tout près du siège d'AB-Habitat à la frontière d'Argenteuil. L'usine est un site classé "Seveso seuil bas", autrement dit, elle a une activité liée à des  substances dangereuses. Elle utilise des acides et du cyanure.

Une centaine de pompiers ont été mobilisés et neuf fourgons et trois échelles ont été engagés.

Des tests ont montré qu'il n'y avait pas de pollution

A la mi-journée, la maire de Bezons a indiqué à France Bleu Paris que les pompiers avaient maîtrisé l'incendie. 

Il n'y a plus de craintes à avoir face à une éventuelle pollution de l'eau de la Seine et du sol. "Il n'y a plus de risques", affirme la maire, qui indique qu'il n'y a eu "ni fuites, ni débordements des cuves qui contenaient les produits chimiques. Les cuves se trouvaient dans d'autres cuves" qui ont donc tenu, dit-elle.

La maire indique que des tests ont été faits et qu'ils sont rassurants. La fumée qui s'est dégagée ce jeudi matin n'était pas non plus toxique, mais la préfecture précise que des analyses complémentaires vont être faites.

La préfecture du Val-d'Oise précise que l'eau utilisée pour éteindre l'incendie est retenue sur le site dans des bacs spéciaux. L'eau et les produits toxiques contenus dans les cuves vont être évacués ce jeudi après-midi précise la préfecture 

Des pompiers en tenue spéciale pour évacuer les bacs de produits toxiques
Des pompiers en tenue spéciale pour évacuer les bacs de produits toxiques © Radio France - Louis Debergevin

Il n'y a pas de victime

Aucune victime n'est à déplorer. Il n'y avait personne dans l'entreprise et le gardien était parti, dit la maire de Bezons.

Les cinq riverains qui avaient été évacués ont pu rentrer chez eux, précise la maire.

Elle indique que la mosquée, toute proche, qui avait été fermée, le restera toute la journée.

La mairie était inquiète ce jeudi matin

Le chef de cabinet de la maire de Bezons, Nicolas Barnier,  avait indiqué que l'entreprise chimique se trouvait au bord de la Seine. "Il y a un risque de pollution du sol et de l'eau du fleuve", disait-il. 

En fin de matinée, les pompiers l'ont rassuré pour la pollution de l'eau. Ils ont précisé que le bâtiment avait été conçu pour éviter une telle pollution et qu'il était bien aux normes. 

Des riverains ont été évacués
Des riverains ont été évacués © Radio France - Louis Debergevin

La préfecture du Val-d'Oise a fait un point complet de la situation en tout début d'après-midi

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les pompiers ont eu du mal à venir à bout de l'incendie 

Nicolas Barnier avait précisé ce jeudi matin que les pompiers avaient du mal à éteindre l'incendie. "Ils ont changé de tactique et essayent de l'étouffer au lieu de le noyer". La grande échelle était sur place.

La police municipale d'Argenteuil était aussi sur le site pour sécuriser le périmètre et organiser la circulation.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess