Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Europacity : coup d'arrêt judiciaire pour la ZAC du triangle de Gonesse

mardi 6 mars 2018 à 16:36 Par Jocelyne Jean, France Bleu Paris

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a annulé, mardi, l’arrêté du préfet du Val-d’Oise autorisant la création de la zone d’aménagement concerté dite du "Triangle de Gonesse" qui doit accueillir le mégacomplexe de commerces et de loisirs. Il estime que l'étude d'impact est "insuffisante".

opposants à Europacity
opposants à Europacity © Maxppp -

Val-d'Oise, France

La justice administrative annule mardi  la zone d’aménagement concerté (ZAC) dite du "Triangle de Gonesse" ou doit s'implanter le méga-centre commercial Europacity. Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise avait été saisi par plusieurs associations de défense de l'environnement. Il a estimé que l'étude d'impact était "insuffisante". On peut lire dans le jugement :

Le dossier mis à disposition du public ne précisait pas suffisamment de quelle manière les besoins énergétiques du projet allaient être couverts. Le tribunal a également relevé que l’étude était insuffisante s’agissant de l’incidence du projet sur la qualité de l’air, compte tenu notamment des émissions de CO2 induites par les déplacements de touristes, eu égard à la création d’Europacity. Enfin le tribunal a estimé que l’étude d’impact n’avait pas suffisamment procédé à l’évaluation des incidences environnementales du projet cumulées à celles des travaux de création de la ligne 17, alors que les deux projets sont liés.

Europacity prend acte dans un communiqué

Le consortium a réagit dans un communiqué.

Cette étape administrative n’impacte pas la volonté des actionnaires de réaliser ce projet d’intérêt national créateur de plus de 10 000 emplois.