Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Val-de-Marne : Marolles-en-Brie a été victime d'un "ransomware", une cyberattaque

-
Par , France Bleu Paris

La commune de Marolles-en-Brie a été victime d'une cyberattaque à la mi-décembre. Les hackers ont fait une demande de rançon en échange de la clé d'encodage.

Marolles-en-Brie a été victime à la mi-décembre d'une cyberattaque, de type "ransomware".
Marolles-en-Brie a été victime à la mi-décembre d'une cyberattaque, de type "ransomware". © Maxppp - Nicolas Creach/PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/MAXPPP

Les faits remontent à la mi-décembre, mais la mairie de Marolles-en-Brie ne les rend publics que ce mardi : la commune a été victime, dans la nuit du 17 au 18 décembre, d'une cyberattaque, indique-t-elle dans un communiqué publié sur son site internet. 

Il s'agit d'une attaque de type "rançongiciel", ou "ransomware", un logiciel utilisé pour prendre en otage des données, qui ne sont restituées qu'en échange d'une somme d'argent, elle s'est donc "accompagnée d'une demande de rançon en échange de la clé d'encodage", explique la mairie, qui assure que l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) a été immédiatement prévenue et qu'elle n'a pas cédé "au chantage des pirates informatiques".

De telles attaques ont explosé l'an passé

Si les faits ne sont connus qu'aujourd'hui, c'est avant tout pour "ne pas gêner la procédure d'enquête en cours", poursuit la commune, qui a aussi fait une notification de violations de données personnelles auprès de la CNIL. 

Ce n'est pas la première municipalité à être victime de tels agissements. Au printemps déjà, Marseille et sa métropole en avaient fait les frais. Selon l'Anssi, les attaques informatiques ont explosé l'an dernier en France. "Dans les victimes qui font appel à l'Anssi, avec qui on est en contact, un chiffre à la louche : 50 opérations en 2019, 200 en 2020, donc c'est X4" a détaillé le directeur général de l'Agence, Guillaume Poupard, invité lundi sur BFM Business. "La courbe exponentielle, malheureusement on est dessus, et ça nous inquiète énormément".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess