Faits divers – Justice

Valence : l'association franco-turque visée à nouveau par des cocktails molotov

Par Florence Beaudet et Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 22 août 2016 à 11:48

Le feu a endommagé la façade du local de l'association franco-turque de Valence
Le feu a endommagé la façade du local de l'association franco-turque de Valence © Radio France - Mélanie Tournadre

Le local de l'association franco-turque à Valence avait déjà été ciblé fin juillet par des cocktails molotov, avec des dégâts très limités. Cette fois, la façade du bâtiment a été endommagée par l'incendie qui s'est déclaré dans la nuit de dimanche à lundi.

Le vice-président de l'association franco-turque de Valence, Selami Aslantas, est atterré par ces nouvelles dégradations.

 "Je n'ai plus de mots, je ne comprends pas".

Selami Aslantas, vice-président de l'association franco-turque de Valence

Sur les vidéos enregistrées par la caméra de surveillance du bâtiment, Selamy Aslantas a vu deux hommes. L'un cagoulé, l'autre portait seulement un foulard sur le bas du visage. Ils ont tenté de fracturer la porte vitrée du local, rue Ferdinand de Lesseps dans la quartier Briffaut, vers 4 heures du matin ce lundi.

Faute d'y parvenir, ils ont jeté les cocktails molotov sur les tables et les chaises qui se trouvaient à l'extérieur, très près de la façade. L'abri extérieur d'une soixantaine de mètres carrés a totalement brûlé. La façade est noircie et  plusieurs vitres ont été cassées. Heureusement,  à l'intérieur, les dégâts sont limités.

La communauté franco-turque de Valence est une nouvelle fois sous le choc.

Deuxième attaque en un mois à Valence

L'association avait déjà été visée une première fois il y a moins d'un mois, dans la nuit du dimanche 23 au lundi 24 juillet. Les cocktails molotov lancés à l'intérieur s'étaient alors consumés sans faire de dégâts.

Un lien avec la situation en Turquie ?

Une attaque similaire contre les locaux de l'association culturelle turque de Montélimar avait eu lieu dan la nuit du 7 au 8 août, avec une inscription PKK sur sa façade. Ces affaires sont-elles liées au contexte de tension en Turquie ? Suite à cette nouvelle attaque, quartier Briffaut, la police judiciaire de Valence est chargée de l'enquête. Le parquet de Paris s'est saisi de l'affaire en raison de la possible qualification terroriste des faits.

Partager sur :