Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Valence : la police mène une opération anti-run au Plateau des Couleures

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche
Valence, France

Après un accident lors d'une course de voiture illégale le weekend dernier, la police de Valence (Drôme) a voulu frapper fort. Une opération de contrôle a été organisée ce vendredi soir au Plateau de Couleures, lieu de rassemblement des passionnés de voitures.

Au total, une vingtaine de policiers ont participé à l'opération.
Au total, une vingtaine de policiers ont participé à l'opération. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Quelques dizaines d'amateurs de tuning du Plateau des Couleures à Valence, dans la Drôme, ont vu débarquer des voitures de police lors du rassemblement de ce vendredi soir. Une opération de contrôle et de prévention était organisée après l'accident du weekend dernier. Un jeune de 19 ans au volant d'une 206 a percuté une autre voiture et blessé légèrement son conducteur. 

Certains font des courses, mais pas les habitués

Pour éviter ces runs, c'est le nom de ces courses sauvages, une vingtaine de policiers ont donc été déployés sur la zone. "Vous êtes venus voir les runs ?", demande Noël Fayet, le directeur départemental de la sécurité publique de la Drôme, à un automobiliste. Réponse négative...

Mais pas besoin de chercher bien loin pour trouver d'autres passionnés de voitures. "Ça fait 10 ans qu'on fait ça et il n'y a jamais eu de souci", explique Marie. "Entre collègues on parle bagnoles et voilà quoi." Ils le reconnaissent, oui certains font des courses, mais ce n'est pas le cas des habitués. "On gare nos voitures et on regarde", explique Thomas. "Après c'est vrai que parfois certains sont là pour appuyer sur l'accélérateur."

Quelques dizaines de passionnés étaient rassemblés sur le parking du magasin Boulanger.
Quelques dizaines de passionnés étaient rassemblés sur le parking du magasin Boulanger. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Des passionnés, tous en règle

Selon plusieurs personnes, les problèmes auraient commencé il y a environ six mois, depuis l'arrivée de nouveaux conducteurs. "Le problème c'est qu'on est tous mis dans le même sac", confie Bastien, un peu déçu que le contrôle de police ait gâché le rassemblement. "Alors que nous on n'est pas là pour faire des accidents, mais juste pour passer un bon moment entre amis."

"Les courses, ça se fait sur des circuits adaptés et pas sur la voie publique", explique Noël Fayet, le patron des policiers drômois, plutôt satisfait du bilan de la soirée. "Assurance, permis et contrôle technique, ils sont tous en règle. C'est une bonne chose et je pense que notre présence a été dissuasive, il y en a aussi certains qui ne sont pas venus parce que nous étions là."

C'est le cas, puisqu'à peine 50 à 80 personnes avaient fait le déplacement vendredi soir. Beaucoup moins que les deux à 300 passionnés qui se réunissent habituellement chaque semaine.

Les policiers ont vérifié les permis, les assurances et les contrôles techniques des véhicules.
Les policiers ont vérifié les permis, les assurances et les contrôles techniques des véhicules. © Radio France - Tommy Cattaneo.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess