Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Valence : un ambulancier condamné à cinq ans de prison après l'agression sexuelle d'une cliente

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Julie avait 21 ans lorsqu'elle s'est donnée la mort. C'était en 2013, quasiment trois ans jour pour jour après son agression. Ce mardi, son agresseur, un ambulancier de 50 ans, est condamné à cinq ans de prison pour agression sexuelle par le tribunal correctionnel de Valence.

Le tribunal de Valence a condamné un ambulancier à 5 ans de prison pour agression sexuelle.
Le tribunal de Valence a condamné un ambulancier à 5 ans de prison pour agression sexuelle. © Radio France - Florence Gotschaux

Valence, France

Le jugement tombe ce mardi, en l'absence du prévenu. L'ambulancier de 50 ans est condamné à cinq ans de prison ferme assorti d'un mandat de dépôt. Il est reconnu coupable d'avoir agressé sexuellement Julie en 2010 pendant un transport entre Valence et Privas. "C'est un chemin de reconstruction qui va pouvoir commencer", confie Evelyne, la maman de la victime. 

La reconnaissance du statut de victime

Ce 30 avril 2010, Julie, une jeune femme de 18 ans, prise en charge après une tentative de suicide, doit se rendre à Privas pour intégrer l'hôpital psychiatrique. Pendant le trajet, l'ambulancier profite alors de la faiblesse de la jeune femme pour l'agresser sexuellement. Celle-ci porte plainte trois ans plus tard mais rongée par la détresse, Julie se donne la mort quelques jours après

"Le tribunal a rendu un jugement justifié. Cet homme a enlevé la vie de notre fille avec un compte à rebours. Il a participé au décès de notre fille en lui infligeant des choses inconcevables." - Philippe, le papa de Julie

Le prévenu n'est pas présent dans la salle lors du jugement. Il doit être incarcéré dès que possible. "C'est important qu'il soit condamné. Il n'a que 50 ans et il peut encore faire mal", souligne le papa de victime, Philippe. Pour la maman, cette condamnation va permettre de se reconstruire : "On ne se remet pas de la perte d'un enfant, on apprend à vivre le mieux possible avec l'absence. La justice a reconnu les faits que Julie avait décrits et c'était le plus important : que tout ça n'ait pas été vain"

Evelyne, la maman de Julie, espère se reconstruire après avoir aidé sa fille à porter plainte contre l'ambulancier condamné.

C'est aussi une manière de se délester d'un sentiment de culpabilité. La maman de Julie avait encouragé sa fille à porter plainte. "Rétroactivement, je pense que Julie n'était pas en mesure de vivre la surcharge de stress lié à la cette affaire donc c'est un regret que je porterai toute ma vie, s'émeut Evelyne. La priorité, c'était de permettre à Julie de se reconstruire et de protéger toutes les victimes potentielles."

La peine de prison de l'agresseur de sa fille est assortie d'une amende de 15.000 euros pour préjudice moral

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu