Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Valence : un banquier soupçonné d'avoir volé la femme de ménage et ses collègues

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Un employé d'une agence bancaire de Valence (Drôme) est en garde à vue. Il est soupçonné d'avoir volé la carte bancaire de la femme de ménage, et des chèques vacances et tickets restaurants à ses collègues.

Police nationale (photo d'illustration)
Police nationale (photo d'illustration) © Radio France - Sophie Glotin

L'affaire démarre le 12 novembre dernier, quand une femme de ménage qui travaille dans une agence bancaire de Valence constate que ses affaires, qu'elle a déposées dans la cuisine, ont été touchées. Sa carte bancaire a disparu. Il est après 18 heures, il n'y a plus de client dans l'agence, juste des employés. 

Le lendemain, cette carte bancaire sert à effectuer un paiement sans contact d'un peu plus de 30 euros dans une supérette de Valence. L'acheteur est clairement identifiable sur les images de vidéosurveillance. La directrice de l'agence bancaire y reconnaît l'un de ses employés.

Depuis deux ans, des vols avaient été constatés au sein de l'agence. Des chèques vacances, chèques cadeaux, tickets restaurant destinés aux employés avaient disparu. Des soupçons se portaient sur ce même salarié, mais sans preuve. L'homme de 58 ans a été interpellé. A son domicile, perquisitionné, ont aussi été retrouvé des bouteilles de champagne volées au bureau.

Il gagne bien sa vie (3.500 euros par mois), n'est pas dans le besoin, mais explique qu'il est en burn-out, que les relations avec les collègues étaient mauvaises, qu'il a donc été tenté de voler. L'employé de banque sera jugé selon la procédure du plaider-coupable en mars 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess