Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Drôme : un an de prison pour une journée de délinquance effrénée

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Un Lyonnais de 41 ans a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Valence à un an de prison pour plusieurs faits qui se sont déroulés le même jour et ont entraîné une course-poursuite avec les gendarmes sur 20 kilomètres. L'homme a prétexté un "coup de folie" à cause de soucis personnels.

L'homme a évoqué des problèmes personnels pour justifier son "coup de folie"
L'homme a évoqué des problèmes personnels pour justifier son "coup de folie" © Radio France - Stéphane Milhomme

"Un coup de folie". C'est comme ça que le prévenu explique les nombreux actes de délinquance qu'il a commis le 27 août. Vol à l'étalage, vol de carburant et de plaques d'immatriculation, délit de fuite, excès de vitesse et mise en danger de la vie d'autrui, le tout en seulement quelques heures. Un véritable "craquage" pour ce Lyonnais de 41 ans, qui a prétexté des problèmes personnels l'ayant conduit à perdre le contrôle.

Une très mauvaise journée

À la base, l'homme était en route pour voir sa belle-sœur à Avignon. Mais d'un coup, il décide de s'arrêter dans un supermarché de Montélimar...et de voler deux consoles de jeux-vidéos. Il comptait les revendre "pour se faire de l'argent". Il change alors d'itinéraire pour rentrer chez lui, à Lyon. 

Arrivé à Valence, il arrache les plaques d'immatriculations de deux voitures. Il essaye de s'en servir pour masquer la sienne, avant de s'arrêter dans une station-service de Tain-l'Hermitage. T-shirt sur la tête, pour camoufler son visage, il tire de l'essence et part sans payer.

Les gendarmes, qui sont sur sa piste depuis un moment, forment un barrage pour l'arrêter. En les voyant, l'homme fait demi-tour et fonce sur la Nationale 7. Il roule très vite, prend les ronds-points à contresens, grille les feux rouges, mais finit par tomber sur un obstacle : les bouchons causés par les touristes qui rentrent de vacances. Il est obligé de s'arrêter. Les gendarmes réussissent finalement à l'interpeller après une course-poursuite de 20 kilomètres.

Des problèmes personnels

La cause de cette journée folle ? Le prévenu avance des problèmes personnels. Son "pétage de plombs" a en réalité commencé le 24 décembre 2018. Il est interpellé à Lyon en pleine rue pour "apologie du terrorisme et outrage". Il écope de 6 mois de prison avec sursis. Il avait déjà été condamné pour de petits délits par le passé, mais ça faisait dix ans qu'il se tenait à carreau. Sauf que depuis quelques mois, ça ne va pas bien dans sa vie. 

"La vie n'est pas un long fleuve tranquille" - Maître Vernet-Joset, avocate du prévenu, en ouverture de sa plaidoirie

Il y a quelques mois, il apprend que sa femme est stérile, après plusieurs échecs de fécondations in-vitro. Encore quelques mois plus tard, elle développe un cancer. Et en janvier 2019, suite à son interpellation et sa condamnation, il perd son emploi de chauffeur-livreur. Cette fois, le tribunal le condamne à un an de prison, donc quatre mois fermes.

Choix de la station

France Bleu