Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Valence : un homme a-t-il tenté d'enlever un petit garçon dans le quartier de Fontbarlettes ?

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Une famille a déposé plainte ce mardi matin pour tentative d'enlèvement suite à un incident inquiétant qui s'est déroulé lundi près d'une boulangerie au coeur du quartier Fontbarlettes. Un garçon de 9 ans aurait été abordé par un homme qui lui aurait demandé de le suivre.

La police a lancé les investigations ce mardi matin
La police a lancé les investigations ce mardi matin © Radio France - Nathalie De Keyzer

Valence, France

Ce mardi matin, une maman et son fils de 9 ans et demi sont venus au poste de police de Fontbarlettes à Valence (Drôme) signaler un incident grave. Lundi vers 17h30, le garçon rentrait chez lui après la classe à l'école Michelet. Il aurait été abordé par un homme près de la boulangerie au Fournil de l'Europe, en plein coeur du quartier. L'individu aurait voulu l'entraîner avec lui en prétextant avoir quelque chose à lui montrer. L'enfant aurait alors refusé de le suivre.

Ce témoignage est pris au sérieux par les policiers. Ils ont entamé les vérifications, notamment de la vidéo-protection pour tenter d'identifier l'individu. 

L'enquête démarre avec un peu de retard. Car la famille s'est présentée au poste de police de Fontbarlettes dès lundi soir mais le poste était fermé et il lui a été demandé de repasser ce mardi matin. La police précise qu'il ne faut pas hésiter en cas d'affaire aussi grave à composer le 17 ou à se rendre au commissariat central qui est ouvert 24 heures sur 24.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu