Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Valenciennes : un radar incendié moins de 24h après son installation

-
Par , France Bleu Nord

Moins de 24h après sa réinstallation, le radar qui se trouve au bord de l'A23, entre Petite-Forêt et Valenciennes, est déjà hors d'usage. Il a été incendié dans la nuit de mardi à mercredi. Des vidéos de l'incendie ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Julio PELAEZ

Le radar installé il y a moins de 24h entre Petite-Forêt et Valenciennes est parti en fumée dans la nuit du mardi au mercredi 29 juillet. D'après plusieurs photos, et vidéos, postées sur les réseaux sociaux, il semblerait qu'il s'agisse d'un acte volontaire. Ce radar venait seulement d'être réinstallé au bord de l'A23, après avoir été dégradé une première fois à la fin de l'année 2018, en pleine crise des gilets jaunes. Il avait alors été arraché de son support.

Des vidéos et photos de l'incendie ont été publiés sur les réseaux sociaux
Des vidéos et photos de l'incendie ont été publiés sur les réseaux sociaux - Capture d'écran

Les images postées sur les réseaux sociaux sont parfois accompagnées du hashtage #stopracket , qui rappelle les actions des gilets jaunes, à l'origine de plusieurs dégradations de radars automatiques. La réinstallation du radar de l'A23, ce mardi, avait également été filmée et partagée, sur twitter notamment.

La préfecture indique avoir porté plainte ce mercredi après cet incendie. Elle rappelle par ailleurs les sanctions encourues : jusqu'à 75 000 euros d'amende et 5 ans d'emprisonnement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess