Faits divers – Justice

Valentigney: l'adieu à Roland Peugeot

Par Isabelle Rolland et Faustine Mauerhan, France Bleu Belfort-Montbéliard mercredi 13 janvier 2016 à 18:48

Le dernier adieu à Roland Peugeot
Le dernier adieu à Roland Peugeot © Radio France - Faustine Mauerhan

Roland Peugeot a été inhumé ce mercredi 13 janvier à Valentigney, dans le Doubs, en présence de plusieurs membres de la grande famille Peugeot mais aussi des anciens de PSA et du F.C Sochaux-Montbéliard. Le petit-fils de la marque au lion est décédé il y a une semaine à l'âge de 89 ans.

Une semaine après son décès, Roland Peugeot a été inhumé ce mercredi 13 janvier, à Valentigney, dans le Doubs. Une centaine de personne a rendu hommage au petit-fils de la marque au lion, lors d'une cérémonie dans la plus stricte intimité. Beaucoup de membres de la famille Peugeot avaient fait le déplacement mais aussi des anciens de PSA et du F.C.S.M. C'est son père, Jean-Pierre Peugeot qui a créé le Football Club Sochaux Montbéliard.

"Ma place était ici aujourd'hui"

Jean-Claude Plessis, ancien président du club est venu spécialement de Bretagne. "Je tenais à honorer la famille Peugeot, ma place est ici aujourd'hui. J'ai accompagné cette famille pendant 45 ans, je lui dois beaucoup. Roland était un grand industriel qui s'était lancé dans le football. Il nous a laissé manager le club, le business était à Paris mais son coeur est toujours resté ici. Je sais qu'il a été très heureux de nos résultats. Il était au stade de France à chaque fois. Rien que pour cela, je voulais être présent aujourd'hui."

"Je me devais de venir" Jean-Claude Plessis, ancien président du FCSM

A l'entrée de l'église, des livres de condoléances étaient installés. Beaucoup d'anonymes ont rendu hommage à Roland Peugeot. On pouvait lire: "Adieu au bienfaiteur du pays de Montbéliard", "condoléances à la famille de ce grand homme d'une grande gentillesse. Au revoir aussi à un homme d'automobile."

Une minute de silence à Bonal 

Une minute de silence sera respectée, vendredi 15 janvier dans le stade Bonal, avant la rencontre entre le FCSM et Niort en Ligue 2.