Infos

Valentigney : l'incendie des voitures du maire et du commissaire de police fait réagir

Par Rebecca Gil, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu vendredi 2 décembre 2016 à 7:10

Le quartier des Buis à Valentigney, théâtre de plusieurs actes de délinquance ces dernières années
Le quartier des Buis à Valentigney, théâtre de plusieurs actes de délinquance ces dernières années © Radio France - Rebecca Gil

Les habitants du quartier des Buis dénoncent les violences qui secouent leur quartier. Une violence qui est montée d'un cran lorsque les véhicules du maire et du commissaire de police ont été incendiées lors d'une réunion publique.

Le quartier sensible des Buis a été une nouvelle fois la cible d'un incendie de voiture ce mercredi soir. "Cette fois, la provocation a dépassé les bornes", réagit Suzanne, une habitante. "C'est un symbole de la République qu'ils ont attaqué. Ils n'ont vraiment peur de rien !" Comme d'autres, elle a presque fini par s'habituer au trafic de drogue, à la délinquance en tout genre, aux incendies de poubelles, aux pneus crevés, au rodéo de scooters et quad à longueur de soirée. "Ça fait 35 ans que j'habite ici. Les Buis, c'est pas pire qu'ailleurs !", assure-t-elle pourtant. "C'est juste que ça a changé depuis le temps. Alors nous, les anciens, on rouspète souvent quand des jeunes font du bruit le soir..." Comme elle, Jean-Pierre se désole : "Ces jeunes sont désoeuvrés... Heureusement, je suis connu dans le quartier alors on me respecte. Mais pour d'autres, ce n'est pas la même histoire... Je connais des gens qui habitaient le quartier, mais qui ont fini par plier bagage ! Ils devaient prendre le bus, et bien souvent, ils avaient peur en attendant dans les abris bus. Ça ne peut plus durer !" Aïcha aussi a commencé à chercher un appartement au centre-ville. "Je dois protéger mes enfants de tout ça ! Et puis on en a marre de se faire crever les pneus, rayer la voiture..."

"On ne va pas surveiller certains endroits et certaines personnes sans arrêt ! Ce n'est pas possible."

— Lise Vurpillot, adjointe au maire de Valentigney en charge des politiques de la ville

Comment rétablir la paix dans le quartier ? C'est la question que se posent le maire et ses adjoints. Renforcer les patrouilles de police ? Ce n'est pas la solution, d'après les habitants. "Ça va peut-être sécuriser les gens mais les jeunes vont vite les provoquer et ce sera sans fin, c'est ça le problème" regrette-t-elle. Pour Jean-Pierre, "les policiers ne resteront pas là longtemps... Ils seront là les premiers jours et puis ensuite plus rien. On peut les comprendre, les pauvres... Ils sont déjà tellement sollicités !" Philippe Gautier, le maire, assure manquer de moyens. "Nous avons très peu de policiers municipaux, on doit d'ailleurs en recruter d'autres très prochainement". Les habitants se demandent d'ailleurs pourquoi la réunion publique n'était pas surveillée par une présence policière. "On ne va pas se mettre à stigmatiser certains endroits et les surveiller sans arrêt. On est dans un pays de droits, de libertés !" explique Lise Vurpillot, l'adjointe au maire en charge de l'urbanisme et des politiques de la ville. Elle reste tout de même positive sur l'avenir du quartier. "Nous avons beaucoup de projets associatifs et urbanistiques pour ce quartier. Nous ne nous arrêterons pas à ces quelques petites frappes qui touchent de formidables habitants", assure-t-elle.

"On ne va pas se laisser faire. On continuera à oeuvrer au quartier des Buis" - Lise Vurpillot

Le maire soutenu par les habitants

Pour le moment, on ignore encore l'identité de(s) (l')auteur(s) de cet acte malveillant : le commissaire de police et le sous-préfet de Montbéliard travaillent à des solutions à l'avenir pour freiner la violence et la délinquance dans ce quartier. En attendant, Philippe Gautier, le maire Les Républicains, a reçu plusieurs messages de soutien, de la part de ses collaborateurs, ses confrères, mais aussi des habitants et responsables associatifs locaux. L'enquête suit pour l'instant son cours.

Partager sur :