Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

Valentigney : la rentrée des maternelles des Bruyères ne se fera pas dans leur école

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Ce lundi matin, tous les petits écoliers reprennent le chemin de leur école sauf la cinquantaine d'élèves de la maternelle des Bruyères à Valentigney. Le 14 décembre, un incendie volontaire avait détruit une partie de l'entrée. La mairie attend les conclusions d'une analyse d'air pour la rouvrir.

Les dégats de l'incendie du 14 décembre dernier sur l'école maternelle des Bruyères à Valentigney
Les dégats de l'incendie du 14 décembre dernier sur l'école maternelle des Bruyères à Valentigney - Mairie de Valentigney

Les deux classes de l’école des Bruyères de Valentigney continueront encore à aller au centre de loisirs de Pézole. Elles y sont provisoirement installées depuis l’incendie criminel du 14 décembre dernier. Si le maire de la commune, Philippe Gautier, espérait les voir revenir aux Bruyères dès la rentrée, il faudra tout de même attendre encore quelques jours.

« Le problème, c’est que même si le feu s’est produit à l’extérieur, vous avez des suies et des fumées qui se sont répandues à l’intérieur » explique le maire. Les murs du sas étaient recouverts de suie tout comme ceux de la pièce de motricité et de la cuisine. « Donc, il y a forcément un risque puisque dès qu’il y a mouvement de personne, vous pouvez transporter, rien que par contact, des suies et des composants volatiles ». 

Des analyses pour vérifier que l'école est saine

Pour se débarrasser de ces substances toxiques, une entreprise de décontamination a été mandatée par la commune. « A ce jour, l’école est décontaminée. Mais je ne veux prendre aucun risque concernant la santé potentielle des enfants. Donc j’ai fait appel à une société extérieure pour faire un contrôle d’analyse d’air. Si tout est conforme, ils réintègrent et tout se passe bien », assure Philippe Gautier. Toutefois, il met en garde : « Si malheureusement, il y a besoin de ventilation, on remettre des travaux de décontamination en place ». 

Le rapport d’expertise doit parvenir à la mairie le 8 janvier. Si aucune anomalie n’est remarquée, l’école rouvrira le 9 janvier. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu