Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Valle di Mezzana : mort suspecte d’un policier à la retraite

-
Par , , France Bleu RCFM

Un policier à la retraite a été retrouvé mort à son domicile situé à Valle-di-Mezzana vendredi, en début d'après-midi. Il a été mortellement blessé par arme à feu. La gendarmerie est chargée de l’enquête.

Un gendarme en arme du PSIG (Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie) d'Ajaccio sécurise l'entrée du domicile d'un ex policier retrouvé mort par balles à Valle-Di-Mezzana
Un gendarme en arme du PSIG (Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie) d'Ajaccio sécurise l'entrée du domicile d'un ex policier retrouvé mort par balles à Valle-Di-Mezzana © Radio France - Olivier Castel

(Mise à jour : vendredi 19/02/2021 à 20h00)

Un homme, âgé d’une soixantaine d’année, a été retrouvé mort à son domicile en début d’après-midi. La victime, un policier à la retraite selon une source policière, confirmée par la suite par le parquet, aurait été mortellement blessée par arme à feu, plus précisément un "fusil de chasse" selon les mots de Carine Greff, procureur de la République. La section de recherches de la gendarmerie d’Ajaccio mène les investigations.  

Dès le début d'après-midi, le parquet évoquait une “mort suspecte”.  En fin d'après-midi, la thèse du suicide était totalement écartée. La victime a été découverte gisante dans l'entrée de son domicile par des amis, avec qui elle avait rendez-vous. Des projectiles ont touché la porte d'entrée. "Difficile à déterminer" s'il y a eu un ou plusieurs tirs, précisait encore vendredi soir Carine Greff.

Sur place, aucune arme n'a été retrouvée à proximité de la victime. Mais les techniciens en identification criminelle vont poursuivre leur travail ce samedi, de même que les gendarmes de la section de recherche de la gendarmerie d'Ajaccio, côté auditions. 

"Pas homme à faire de vagues"

Concernant le profil de l'ancien fonctionnaire, certaines de nos sources nous indiquent qu'il est passé par la brigade anti - criminalité. Il avait terminé sa carrière à celle des accidents et des délits routiers, il y a une dizaine d'années, selon le parquet.  

"Un homme à ne pas faire de vagues" nous confiait le maire de Vaddi di Mizana, Pierre-Jean Poggiale, lui aussi entendu en qualité de premier magistrat de la commune. "Un chasseur", aussi, qui élevait quelques animaux de ferme.  Selon le parquet, son casier judiciaire fait seulement état de délits mineurs, comme des blessures involontaires. Cela dit, d'anciens conflits avec certains membres de sa famille et certains de ses voisins pourraient retenir l'attention des enquêteurs. Aucun lien n'est cela dit faisable à cette heure entre ce crime et ces faits, pour certains anciens de plusieurs années.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess