Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vallée de l’Ondaine : cinq jours après encore des voitures brûlées

mercredi 6 juin 2018 à 17:14 Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire

Le parquet de Saint-Étienne a décidé de ne plus communiquer le nombre de véhicules incendiés à la Ricamarie. Mais, cinq jours après l’accident, le phénomène se poursuit à la Ricamarie mais aussi dans les communes du Chambon-Feugerolles et de Firminy.

Voitures brulées ( image d'illustration).
Voitures brulées ( image d'illustration). © Maxppp -

La Ricamarie, France

Le procureur de la République, David Charmatz, confirme que des voitures ont encore été incendiées dans la nuit de mardi à mercredi. Mais, les chiffres ne sont plus communiqués. Une manière -peut-être- de ne pas attiser le phénomène. Dimanche soir, treize voitures auraient été incendiées, une dizaine lundi soir. Selon nos informations, ces chiffres baissent. Un seul véhicule a brulé mardi soir à la Ricamarie. Mais les communes environnantes sont encore touchées. Trois voitures ont aussi été incendiées mardi au Chambon-Feugerolles. Deux ont été également brulées à Firminy ( où trois poubelles ont aussi été incendiées.) 

Un QG à la mairie  

Pour tenter d’enrayer le phénomène, les élus de ces communes dorment très peu. Ils vont à la rencontre de la population. Mais avec l’aide de la police, ils font aussi de la veille. Ils ont transformé les caméras de vidéo-protection en caméra de vidéo-surveillance. Cela veut dire qu’il regarde en direct les images captées pour que les policiers puissent intervenir au plus vite. Un QG a même été installé dans la mairie de la Ricamarie.  

Umit entendu par l’IGPN  

Pour tenter d’apaiser les tensions, l’enquête de l’IGPN a aussi débuté. Le jeune Umit, le Ricamandois victime de l’accident de quad vendredi,  a été entendu par l’inspecteur de la police des polices. Le parquet doit aussi rencontré la famille du jeune garçon pour leur expliquer le déroulement de l’enquête. Une démarche saluée par Cyrille Bonnefoy le maire de la Ricamarie qui estime que sa "volonté d’une justice transparente" a été entendue. Le maire qui insiste sur le comportement exemplaire de la famille touchée par ce drame qui appelle au calme depuis ce week-end.