Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

A Valmeinier, des randonneurs s'enterrent sous la neige pour échapper à la tempête

mardi 12 mars 2019 à 18:50 Par Benjamin Vernet, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Deux randonneurs d'une trentaine d'années ont passé la nuit de lundi à mardi à 2.400 mètres d'altitude à Valmeinier (Savoie). Ils ont été piégés par la tempête avant de creuser un trou dans la neige pour se préserver du froid.

Les randonneurs ont été évacués mardi matin en hélicoptère.
Les randonneurs ont été évacués mardi matin en hélicoptère. © Maxppp - LAURENT DARD/PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI

Valmeinier, France

Ce sont deux amis médecins, l'un lyonnais et l'autre lillois qui prévoient un raid de plusieurs jours en montagne. Après avoir dormi dimanche soir au refuge de Terre Rouge, à Valmeinier (Savoie), les deux hommes partent en raquettes pour rejoindre l'autre versant de la montagne, coté Hautes-Alpes. Surpris par une tempête, ils s'arrêtent au col, à 2.400 mètres d'altitude. Heureusement, les randonneurs sont bien équipés : pelle, sonde, appareil de recherche de victime d'avalanche (DVA). Ils décident alors de creuser un trou dans la neige pour passer la nuit.  

Creuser un trou dans la neige permet de  se mettre à l'abri du vent, explique le major des CRS de Briançon, Jérôme Dardoulier. 

Les deux amis ont eu le bon réflexe. "Creuser un trou dans la neige permet de  se mettre à l'abri du vent", explique le major des CRS de Briançon, Jérôme Dardoulier. "_La température sous la neige est d'environs zéro degré, il fait donc plus chaud qu'à la surface_. Le risque, c'est d'être enseveli s'il y a trop de neige".

Une équipe de neuf secouristes de Briançon et de Modane retrouve finalement les deux randonneurs mardi matin, sains et saufs. Ils sont évacués en hélicoptère. Incroyable : ils rentrent sans même une gelure, pas besoin pour eux de passer par la case hôpital...