Faits divers – Justice

Vaste dispositif sanitaire dans les anciennes communes minières cévenoles

Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère et France Bleu mardi 20 octobre 2015 à 16:23

Prise de sang à Thoiras
Prise de sang à Thoiras © Radio France - Ludovic Labastrou

En 2013, l'Agence régionale de santé lançait une étude sur la pollution des sols consécutives à l'exploitation minière des années 70. Des taux très importants de plomb et d'arsenic avaient conduit à des recommandations sanitaires. L'ARS cherche désormais à déterminer l'impact sur les populations.

Un vaste dispositif sanitaire a été mis en place par l'ARS (Agence régionale de santé) pour les cinq communes des anciens sites miniers de Croix de Palières et le Carnoules. Sont concernées les communes de Saint-Sébastien-d'Aigrefeuille, Thoiras, Tornac, Saint-Félix-de-Palières et Générargues.

L'exploitation minière abandonnée depuis plusieurs décennies a laissé de la pollution dans le sol. De la pollution aux métaux lourds dont du plomb. 

Après avoir détecté de manière très importante leur présence, l'ARS cherche maintenant à déterminer l'impact sanitaire sur les populations. Quelques 2.800 habitants sont concernés.

Le reportage à Thoiras de Ludovic Labastrou

Outre les cinq communes concernées par ce dispositif sanitaire de grande ampleur l'ARS invite les habitants des communes voisines, pour calmer les inquiétudes éventuelles, à se faire connaître auprès de leur mairie respective.

Sandrine Bengoua, Ingénieur de santé à l'ARS - Radio France
Sandrine Bengoua, Ingénieur de santé à l'ARS © Radio France - Ludovic Labastrou

Ce dispositif sanitaire a démarré la semaine dernière et s'achèvera fin décembre. Une façon d'étudier l'impact de cette pollution de manière scientifique.

Sandrine Bengoua

Les résultats de ce dispositif sanitaire mis en place jusqu'à la fin de l'année dans les cinq anciennes communes minières seront connus début 2016.

L'Agence régionale de santé peut aussi être contacté par téléphone au 06 24 32 41 35