Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vaste opération contre la pêche illégale de civelles sur la côte atlantique

mardi 19 février 2019 à 19:11 Par Pascal Roche, France Bleu Loire Océan, France Bleu Armorique et France Bleu La Rochelle

Une opération de contrôle de la pêche à la civelle a été menée sur le littoral dans la nuit du 12 au 13 février entre le Morbihan et la Charente-maritime. Huit pêcheurs étaient en infraction et 20 kg de civelles ont été saisis.

Huit pêcheurs de civelles poursuivis en justice après une opération de contrôle sur la façade atlantique - Illustration
Huit pêcheurs de civelles poursuivis en justice après une opération de contrôle sur la façade atlantique - Illustration © Maxppp -

Nantes, France

C'est une opération comme il y a déjà eu et comme il y aura encore, préviennent les services de l'Etat. Dans la nuit du 12 au 13 février, 60 fonctionnaires, douaniers et gendarmes, ont été mobilisés pour mener des contrôles simultanés auprès des professionnels de la pêche et de leurs établissements. Cette opération avait pour but de lutter contre la pêche et la commercialisation illégales de civelles, des activités très réglementées sur le littoral atlantique.

Huit procès verbaux dressés et des civelles saisies

Les agents se sont déployés sur des routes, dans des ports et chez des mareyeurs en Loire-Atlantique, en Vendée, en Charente-maritime et dans le Morbihan. Ils ont contrôlé un total de 18 pêcheurs professionnels et saisi 20 kg de civelles.

Huit pêcheurs ont fait l'objet d'un procès verbal (trois en Loire-Atlantique et en Charente-maritime, et deux en Vendée). Ils seront poursuivis devant un tribunal pour avoir rédigé de fausses déclarations sur la date et la quantité de civelles pêchée. Ils risquent de lourdes amendes et une suspension de leur licence.

De lourdes sanctions prononcées à Nantes

Cette opération est intervenue quelques jours après le jugement du tribunal correctionnel de Nantes qui a condamné neuf braconniers, pêcheurs et mareyeurs à des peines de prison allant de un an avec sursis à deux ans ferme.